hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            9.12.2012 - Remarquez bien, pourquoi s'en faire

Remarquez bien, pourquoi s’en faire?

Vous pourrez toujours me dire que je me mêle de ce qui ne me regarde pas et que je n’ai pas de leçon à vous donner.  Vous auriez raison en partie.  Mais la nature humaine étant ce qu’elle est et la France étant la mère patrie de mes ancêtres ; je me le permets.

Depuis près d’un mois, vous vous donnez en spectacle. Votre tragi-comédie Copé-Fillon fait même les manchettes chez nous : c’est rigolo.  Dans un premier temps, au niveau de la gouvernance, il faudrait peut-être que vous cessiez de faire la morale aux autres : que ce soit en Afrique et même dans l’Union européenne.  Depuis votre Révolution de 1789, vous êtes toujours à la recherche d’un nouveau monarque.  Que ce soit à gauche ou à droite, rien ne semble vous satisfaire. Vous avez démissionné Le Général, Giscard d’Estaing s’est fait battre, vous avez tenté votre chance avec François Mitterrand, vous avez enduré Jacques Chirac qui tout compte fait n’était pas si mal, le suivant s’est auto proclamé votre nouvel empereur et vous l’avez remplacé par un président dit normal qui depuis son élection végète dans les bas-fonds de l’impopularité. Personne ne semble répondre aux besoins de votre grandeur.

Vous pensiez avoir une possible alternative avec l’élection au suffrage universel des membres de l’UMP pour un nouveau chef ; opération qui s’est transformée en mascarade et en magouille.  Vous vous êtes retrouvés avec deux vainqueurs et deux vaincus.  Pour désamorcer la crise, dans un premier temps, vous avez confié cet imbroglio à Alain Juppé, qui dans un passé récent avait été condamné pour quelques malversations politiciennes.  Selon certaines rumeurs, votre ancien président bling-bling aurait même servi d’arbitre pour dénouer l’impasse.  Faire appel à cet ancien président pour aplanir un tel différend, c’est comme appeler un pyromane pour éteindre un feu.  D’un flop à l’autre, vous vous prépareriez à élire Marine Le Pen comme prochaine et première présidente : il ne faudrait pas s’en surprendre. 

Malgré tout, vous n’êtes pas exceptionnel à vivre un tel cirque politique.  Lorsqu’on lit que vos voisins italiens pensent ramener Berlusconi, c’est à se demander quelle sorte de tabac est fumé dans les contrées qui se vantent d’être le berceau de l’Humanité.  C’est sans parler de la Grèce, de l’Espagne, du Portugal qui vivent une autre sorte de naufrage. 

Les Vieux Pays de l’Europe du Sud, en plus d’un quelconque tabac, ne seraient-ils pas victimes d’une quelconque insolation?  Tous ces pays font les manchettes et rarement entendons-nous parler de problèmes semblables dans les pays du Nord de l’Europe.  Le climat : doux ou rigoureux, peut-il influencer à ce point la gouvernance des états?  Il y a là de nouvelles causes à étudier pour les sociologues et les anthropologues.

Remarquez bien, chez nous au Canada, pays du Nord, c’est à peine moins drôle.  Nous sommes pris jusqu’au 15 octobre 2015 avec un énergumène comme Premier ministre qui remodèle SON pays selon SES valeurs passées date et il souhaite, lui aussi, s’auto proclamer nouvel empereur : Stephen 1er mais en gardant toujours la Reine d’Angleterre comme souveraine de son nouveau Canada. 

Ceci étant dit, on ne peut que se rappeler les écrits de Mathieu dans le Nouveau Testament qui citait un discours où le Christ conseillait de ne pas se soucier du lendemain et de faire confiance à la providence divine. Copé, Fillon, Berlusconi, Harper ou Iznogoud, alors pourquoi s’en faire? C’est sans parler des épisodes neigeux qui ont recommencé à vous tomber dessus. Les Mayas n’ont-ils pas prévu la fin du monde pour le 21 décembre prochain?  (B.F. – Le 9 décembre 2012/Agora Vox - Le 10 décembre 2012 http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/remarquez-bien-pourquoi-s-en-faire-127242)

 

.