hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            4.10.2012 - La “montréaliste“

La “montréaliste“

Un certain dicton affirme “Que l’on peut sortir la personne de la ville, mais qu’il est impossible de sortir la ville de la personne“.  Cette affirmation prend tout son sens lorsque nous lisons l’article concocté par Marie-Claude Lortie paru dans le quotidien La Presse du 13 août dernier (note 1).  Comme beaucoup de “montréalistes“, elle a la généralisation facile et pédante. Elle serait, semble-t-il, la remplaçante de  Françoise Kayler qui durant plus ou moins cinquante ans  s’est forgée une solide réputation comme critique culinaire et gastronomique. 

Que Madame Lortie ait apprécié  le repas qu’elle a dégusté dans un restaurant non loin du Zoo de Granby, tant mieux pour elle.  Elle termine son article en soulignant qu’elle y retournera. Jusque-là, elle fait le travail pour lequel La Presse  l’a engagée.

Mais cette charmante dame, au demeurant, n’affiche pas moins une certaine arrogance en nous disant qu’en dehors des grands centres, nous risquons de “tomber sur des restaurants qui veulent épater la galerie … et où la technique et les produits ne sont pas à la hauteur… c’est un restaurant où l’on sait bien cuisiner“. En dehors de Montréal et peut-être de Québec : pauvres de nous qui devons nous farcir des chaînes et des casse-croûte médiocres.   En dehors du Plateau Mont-Royal et du Vieux-Montréal, point de salut : la civilisation est à inventer.

La gastronomie n’aurait pas encore traversé les ponts et les bouchons de Montréal.  Ce prétentieux cliché n’est pas seulement vrai au niveau de la restauration. C’est une vision généralement entretenue par une couche bien pensante de “montréalistes“.  Pour ces mêmes personnes, même la ville de Québec n’y échappe pas, encore considérée comme un gros village.  Les préjugés sont tenaces.

C’est vrai que nous retrouvons des restaurants de qualité dans la ville fondée par Maisonneuve, mais les “bouis-bouis“ prolifèrent aussi : les “régionnaux“ n’en font pas un plat.  Ils leur arrivent même de franchir des dizaines de kilomètres pour déguster la différence et une manière de faire.  Je connais même des journalistes, des éditeurs et des chroniqueurs de La Presse qui raffolent des tables régionales.  En plus de faire des kilomètres entre la rue Saint-Jacques et leurs villages d’adoption, ils font  d’autres kilomètres pour fréquenter des “restaurants qui veulent épater la galerie“.  Pas de chance !

Opposer les grands centres aux villes centres et aux régions du Québec, c’est faire montre d’une connaissance limitée de notre environnement global. Je recommanderais à Madame Lortie de jeter un coup d’œil sur les écrits  d’André Désiront, aussi de La Presse, où il signe la chronique “Vacances et Voyages“. Il lui arrive de présenter des régions du Québec.

Montréalais de naissance, de La Petite Patrie plus précisément, mon travail m’a amené à m’asseoir à beaucoup de tables régionales : souvent des découvertes emballantes et parfois des expériences décevantes : rien n’est parfait dans ce bas monde.  Sans être un expert en art culinaire, pour moi, la meilleure table ne se trouvait ni à Montréal ou à Québec, mais non loin de l’Autoroute 15 dans un rang perdu et il n’y avait pas de zoo à proximité. Restaurant fréquenté par des fines bouches qui franchissaient des dizaines de kilomètres pour déguster des plats uniques dans un environnement champêtre.  La majorité de ces personnes venaient de Montréal, la grande ville.  C’est vous dire.

Nos cousins français des régions se plaignent de la prétention de leurs Parisiens. Ils arrivent, hélas, trop souvent que les Québécois en région aient à se plaindre de la prétention de certains “montréalistes“.  Serait-ce que la prétention ne colle qu’aux grandes villes ? (B.F.- Le 4 octobre 2012/La Voix de l'Est - Le 9 octobre 2012: chronique publiée sous le titre La “montréaliste“ Mme Lortie fait preuve d'arrogance face à notre gastronomie)

Note 1

http://www.lapresse.ca/vivre/cuisine/restaurants/201208/13/01-4564566-une-bonne-nouvelle-table-a-granby.php