hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            4.04.2011 - Une caricature vaut 1000 mots

6.04.2011 -  Une caricature vaut 1000 mots

La caricature* de Serge Paquette, dans la Voix de l’Est du 4 avril 2011, et la chronique**  de Michel Laliberté, le même jour, présentent très bien ce qu’est le Parti conservateur et son ineffable chef, Stephen Harper : des démagogues en devenir si la population canadienne et la population du Québec ne mettent pas un frein à leurs délires  où nous  retrouvons une confusion des idées et une perception erronée de la réalité. Ça peut se traduire, à la longue, par des troubles psychiques plus importants. 

Si le Gouvernement du Québec souhaite obliger les élus municipaux à suivre un cours sur l’éthique, il serait approprié et urgent, qu’au niveau fédéral, on oblige les parlementaires, surtout conservateurs, à suivre un cours de socio 101 portant sur la définition et les fondements de la démocratie. 

L’Angleterre comme empire colonial a fait des erreurs dans l’administration de ses colonies, mais nous devons lui reconnaître qu’elle a réussi à établir un régime de démocratie parlementaire, même si  Winston Churchill a déjà dit : "La démocratie est le pire des régimes, à l'exception de tous les autres".  Des personnes, que nous ne nommerons pas, aimeraient pouvoir déterminer le résultat d'une consultation électorale à l'avance. Elles aimeraient établir leur démocratie sur mesure où l'économie de marché, le contrôle de l’information, l’absence d’une opposition et la disparition des journalistes deviendraient  des dogmes intouchables.

Rappelons à ceux et celles qui l’auraient oublié que la démocratie est née à Athènes,  au VIe  siècle avant J.-C., ça fait plus ou moins 2800 ans.  Elle avait pour but de mettre une limite au pouvoir des nantis et de casser le pouvoir des riches propriétaires. Le mot démocratie vient de deux mots grecs : dêmos (le peuple) et kratos (le pouvoir). La démocratie est un régime politique, une organisation sociale où le peuple détient le pouvoir.  C'est un régime dans lequel tous les citoyens possèdent à l'égard du pouvoir un droit de participation (vote) et un droit de contestation (liberté d'opposition).

La démocratie ou "Gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple" est: a) directe, lorsque le peuple est appelé à se prononcer par voie de référendum; b) représentative, quand le peuple, par la voie des élections, désigne ses représentants.

La démocratie, c'est beaucoup plus que la pratique des élections et le gouvernement de la majorité: c'est un type de moeurs, de scrupules, de sens civique, de respect de l'adversaire; c'est un code moral.  Et lorsqu’un gouvernement est minoritaire cela signifie que la majorité ne l’appuie pas.

Une démocratie vivable suppose une honnêteté totale des puissants à l'égard des faibles et une condamnation de tout abus de pouvoir. Une démocratie qui se respecte est fondée sur cinq critères indispensables : 1) des élections libres; 2) une opposition organisée, libre et même “coalisée“; 3) un droit réel à l'alternance politique; 4) un système judiciaire indépendant;  5) l’existence de médias libres.

En tenant compte des critères précédents nous devons constater que le Canada, depuis cinq ans, dérive dans la mauvaise direction.  Après l’apparition d’un Nicolas 1er en France, serions-nous les témoins de la naissance d’un Stephen 1er en terre canadienne ?  Nouvel empereur auto-proclamé d’un Harperland en devenir. 

L’apparition d’un régime omnipotent au Canada ne peut que développer le sentiment d’urgence pour le Québec de se sortir d’un tel régime.  Utilisons la peur, ça semble fonctionner hors des frontières québécoises. Depuis la fin de la Deuxième guerre, près de 150 pays ont opté pour leur indépendance et sont présents à l’O.N.U.  Pourquoi pas le Québec ? (B.F. – Le 6 avril 2011)

* La caricature de Serge Paquette – La Voix de l’Est – 4 avril 2011

http://photos.cyberpresse.ca/73-5433/#enVedette/0/recherche/Rechercher%20un%20album/0/onglets/73/0/album/5433/212747/

** La chronique de Michel Laliberté – La Voix de l’Est – 4 avril 2011

http://blogues.cyberpresse.ca/voixdelest/2011/04/03/des-propos-indignes-m-boisvenu/