hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            31.03.2010. - La fourmi, une fable ? Une fable ? Peut-être pas

31.03.2010 - La fourmi, une fable… ? Une fable ? Peut-être pas…

Tous les jours, une petite fourmi arrivait en avance au boulot, et se mettait au travail.

Elle produisait et elle était contente.

Un directeur général, un lion, s’étonna que la fourmi travaillait  sans supervision.

Si elle produisait autant  sans supervision, ne produirait-elle pas encore davantage si elle était supervisée ?

Il recruta un cafard, qui avait une grande expérience en tant que superviseur et qui rédigeait de magnifiques rapports.

La première décision du cafard fut de mettre en vigueur un pointage des entrées et des sorties de la fourmi.

Tout de suite, le cafard eu besoin d’une secrétaire pour l’aider à préparer les rapports et ...

... il recruta une araignée, qui, en plus, constitua des archives et un contrôle des communications téléphoniques.

Le lion fut enchanté par les rapports du cafard et lui demanda en outre des graphiques décrivant les taux de production et l’analyse des tendances, pour les présenter dans des réunions entièrement consacrées à ça et à son conseil d’administration.

C’est alors que le cafard fit acheter un ordinateur ainsi qu’une imprimante laser et ...

... recruta une mouche pour gérer le service informatique.

La fourmi, naguère productive et épanouie, se désespérait de cet univers de papiers et de réunions que lui bouffait tout son temps!

Le lion en conclu que le moment était venu de créer le poste de responsable du  service où la fourmi travaillait.

Le poste fut confié à une cigale, dont la première décision fut d’acheter un tapis et un fauteuil ergonomique pour son bureau.

La nouvelle responsable, la cigale, eut aussi besoin d’un ordinateur et d’une assistante (qui venait de son service précédent) pour l’aider à préparer un plan stratégique d’optimisation du travail et de contrôle du budget pour …

le service où travaillait la fourmi, qui, à ce stade, ne rigolait plus, et qui était chaque jour un peu plus en colère et déprimée.

Ce fut à cette époque que la cigale convainquit le patron, le lion, de l’absolue nécessité de la réalisation d’une étude sur l’environnement de travail.

Après avoir étudié les charges de travail, le lion s’aperçut que le service au sein duquel la fourmi travaillait ne produisait plus comme auparavant;

Il recruta le hibou, un consultant prestigieux et renommé, pour réaliser une évaluation et proposer des solutions.

Le hibou passa trois mois dans les bureaux et produisit un énorme rapport, en plusieurs volumes, qui concluait: “Il y a beaucoup trop de personnel dans ce service...”

Devinez qui le lion licencia en premier?

La fourmi, bien sûr, parce qu’elle “faisait preuve d’un manque de motivation et avait une attitude conflictuelle".

Nota bene : Les personnages de cette fable sont fictifs. Toute ressemblance avec des personnes ou des faits réels au sein du réseau de la santé et des services sociaux du Québec ne pourrait être que pure coïncidence…

Source

Texte tiré d’un “PowerPoint“ fourni par une amie travaillant depuis près de trente ans dans le réseau de la santé et des services sociaux du Québec.

Adaptation: Bernard Fournelle – 31 mars 2010