hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            30.08.2014 - Une crampe au cerveau ???

Une crampe au cerveau ???

Nous nous en sortirons jamais.  Il y en a toujours un qui voudra surpasser l’inefable Maxime.  La vedette du jour,  dans  son quotidien est député du comté de Roberval, il est ministre de l'Infrastructure, des Collectivités de l’actuel gouvernement conservateur,  il porte le titre d’Honorable, il est le lieutenant québécois de notre Canadian Prime minister et dernièrement, il a surtout démontré toute sa subtilité intellectuelle en déclarant:  Un chandail pro-armes est aussi inoffensif qu’un chandail du Canadien“. (note 1)  Chandail pour chandail, ça se défend, mais le symbole est indéfendable. Ça ne fait que démontrer que cet “Honorable“ ministre a fait l’école buissonnière lors de la distribution  de de la nuance par le Créateur.   Ou bien, il ne comprend pas la différence entre intelligence, stupidité et idiotie.  Ça ne peut que nous faire regretter les coups de pied au cul qui se perdent à ne pas être donnés  À moins qu’il ait eu une crampe passagère au cerveau et que cet “Honorable“ ministre ait été mal cité : vous savez les journalistes.  Des excuses se pointent à l’horizon.

C’est Geoff Molson, le synpathique propriétaire des Canadiens de Montréal, qui va apprécier cette analogie : la propagande des armes à feux =  le club de hockey des Canadiens de Montréal, affectueusement surnommé Les Glorieux ou la Sainte Flanelle.  (notes 2)

Lorsque l’on regarde la direction prise par le parti conservateur sous la gouverne d’un ancien membre du “Reform Party“, en plus de dire que Monsieur Harper est un fidèle disciple de George W., nous pourrons faire un rapprochement certain entre notre Canadian Prime minister et l’éventuelle Présidente de la France : Marine Le Pen.  Les deux font les yeux doux à leur électorat : les deux tentent d’adoucir leur discours ringard. Mais pour Monsieur Harper, les carottes sont cuites : sa sortie est prévue  quelque part en octobre 2015, selon les sondages.  Comme d’autres, il pourra se recycler au niveau provincial ; en Alberta de préférence. 

Dans le  moment, cet “honorable“ ministre, celui qui compare le chandail vantant le armes à feu avec le chandail des Canadiens, s’est lancé dans une tournée québécoise pour charmer un  électorat qui a boudé et qui heureusement boude encore le Parti conservateur.  Ce parti  rêve en couleurs, il souhaite faire des gains lors de la prochaine élection.  Il y a présentement cinq députés conservateurs sur soixante-quinze députés au Québec, c’est beaucoup trop, cinq.  Rappelons-nous une époque où il n’y en avait qu’un.  John James pouvait tenir le caucus québécois de ce parti dans une cabine téléphonique.  Suite à la déconfiture du Parti conservateur du Canada, John James a sévi au Québec de longues années : un conservateur déguisé en libéral.  La greffe  a tenu neuf ans : trop long, trop longtemps.

Le Québec a connu des premiers  ministres qui ont façonné le Québec moderne. René Lévesque, Jean Lesage, Robert Bourassa sont considérés comme des artisans qui ont construit les assisses du Québec moderne. 

À l’autre bout du spectre, les Alexandre Tachereau, Maurice Duplessis et John James Charest auront été des artisans d’une certaine langueur dans le développement du Québec. 

Il en est de même  pour le Canada. Pierre Elliot Trudeau aura été un piètre premier ministre mais un grand homme d’État.  Le Canada, sous son règne, a rayonné sur la scène internationale, il a poursuivi le travail amorcé par  Lester B. Pearson.

Indépendamment que nous ayons été en accord avec Pierre Elliot Trudeau au niveau national,  lui et monsieur Pearson  auront  sur le plan international façonné la réputation et la crédibilité canadienne que  l’actuel Canadian Prime Minister s’amuse à affadir,  terme que nous utiliserons pour rester dans les limites de la politesse.  Monsieur Harper est quand même le Premier ministre du Canada, il porte à vie le titre de Très Honorable.  (note 3) Ce titre ne le met pas à l’abri de dérapages, l’actualité nous le démontre assez réglièrement.  Il en est de même pour les ministres de son Cabinet. Qui se ressemble s'assemble, dit le dicton.  (B.F. – Le 30 août 2014)

Note 1: http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/politique/2014/08/28/003-lebel-mackay-chandail-pro-armes.shtml

Notes 2 :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Canadiens_de_Montréal  ET           http://canadiens.nhl.com/club/l_fr/index.htm

Note 3 : http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_très_honorable