hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            30.07.2015 - Le Canada, une république de bananes ???

Le Canada, une république de BANANES ???

En plus de l’endurer depuis 2006 comme Canadian Prime minister, nous serons dans l’obligation de le voir et de l’entendre nous livrer ses inepties durant plus  de soixante-quinze jours ; alors que nous subirons la plus longue campagne électorale de l’histoire du Canada.

En plus de voir la “binette“ de ce cher Stephen ainsi que la “binette“ pas plus rigolotte de ses dévoués fantassins sur les écrans de la télévision et dans les journaux,  ce marathon électoral nous coûtera des millions de $ supplémentaires : ça s’apparente au supplice de la goutte d’eau des temps anciens.

Soixante-quinze jours et plus d’un tel traitement ça dépasse les pénitences qui nous étaient imposées au temps jadis après notre confession enfantine du premier vendredi du mois.  Je le répète encore une fois, vivement le retour de Jean Chrétien. 

Suite à la fantaisie “politicailleuse“ de Monsieur Harper, la population canadienne aura un choix important à effectuer.  Ou bien, elle opte pour un changement radical ; les Albertains ne l’ont-ils pas fait en indiquant la sortie à leur Parti Conservateur usé par quarante ans de pouvoir.  Cette population considérée à la droite de la droite n’a pas hésité à élire le Nouveau Parti Démocratique  soi-disant de gauche (NPD).  Les Canadiens auront-ils cette audace ?  Les derniers sondages nous laissent songeurs.

Le style va-t-en guerre, le terrorisme, et la lubie insécuritaire de notre Canadian Prime minister plaisent à une majorité d’électeurs.  Il crée SES thèmes, les cultive et tente de les imposer pour la prochaine campagne électorale. ; c’est sans compter les millions de $ qu’il distribue  pour acheter un électorat de plus en plus conditionnée à l’idéologie à la droite de la droite.  Le Canada de Monsieur Harper se dirigeant de plus en plus vers ce qu’est une république de BANANES rejoignant ainsi certains pays d’Afrique.  Notre Canadian Prime minister pourra toujours envisager de créer des ententes de libre-échange avec le Zimbabwe, le Burundi et quelques autres tribus africaines.

La consolation que peut retenir la population du Québec, c’est qu’elle ne se retrouve pas et ne s’identifie nullement  à l’idéologie de Monsieur Harper.  Même si le bon docteur Couillard est un adepte de la droite, la population  ne souscrit pas aux velléités de ce bon docteur à rejoindre et à signer la constitution canadienne.  Nous sommes encore loin de la coupe aux lèvres. 

Tout comme la population canadienne retournera Stephen Harper dans son Royaume de l’Alberta en octobre prochain.  La population québécoise retournera le bon docteur pratiquer la médecine dans son royaume du Saguenay quelque part en 2018 ou 2019.

Lorsque nous voyons les agissements de Monsieur Harper, lorsque nous entendons ses décrets voulant  imposer son idéologie à la population et en regard de la perte de crédibilité du Canada sur la scène internationale, que la population canadienne lui indique la porte de sortie, ça serait accomplir une œuvre utile pour tout le monde ici comme ailleurs : il y va de l’avenir de la population canadienne et de sa légendaire notoriété.

Les Canadiens méritent mieux et ils ont leur avenir entre les mains, sauront-ils l’utiliser à bon escient ?  La question reste ouverte, nous aurons une réponse le 19 octobre prochain après une campagne électorale de soixante-quinze jours gracieuseté de notre Canadian Prime minister et à nos frais.  Serions-nous des masochistes ???

Pourtant, nous n’avons rien fait de répréhensible si ce n’est que d’avoir réélu Stephen Harper un certain 2 mai 2011.  Endurer cet ineffable Stephen depuis près de dix ans, c’est payer cher une erreur faite de bonne foi ou sur de fausses représentations. (B.F. - Le 30 juillet 22015)

.