hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            28.03.2015 - Bêtise, trahison, mesquinerie ou les trois à la fois ?

Bêtise, trahison,  mesquinerie ou les trois à la fois ?

La décision de la Cour suprême du Canada d'autoriser la destruction des données québécoises du registre des armes à feu (notes 1) par le gouvernement Harper n’est qu’une trahison ou une bêtise de plus envers le Québec : ce n’est pas la première fois que le gouvernement très conservateur de notre Canadian Prime minister va à l’encontre de la volonté de la population québécoise.

Les Québécois paient en double : nous avons payé en tant que citoyens du Canada pour ce registre qui sera détruit et nous paierons pour le registre québécois à venir.  En plus les Québécois paient pour le scénario va-t-en guerre développé par notre ineffable Stephen. Les cowboys de l’Ouest doivent être très heureux, et les rares députés conservateurs du Québec sont muets comme des carpes. Les  Bernier, Blaney, Gourde, Lebel, Paradis hochent du bonnet lorsque ce cher Stephen l’exige et docilement, ils s’exécutent.  C’est à se demander ce qu’ils font à Ottawa ?  Ils sont des faire-valoir tout au plus, ils font de la figuration.  Contrairement à la chanson de Michel Polnareff, ils sont des poupées qui font OUI sur le claquement des doigts du chef.

C’est à souhaiter que les électeurs de ces cinq comtés (note 2) s’en  souviendront un certain jour d’octobre 2015 et qu’ils indiqueront la porte de sortie à ces députés qui représentent un pays étranger en terre québécoise et qui se foutent éperdument des volontés de la population du Québec. 

Encore une fois, la réalité décrite par  Hugh MacLennan dans son livre Les deux solitudes (note 3) prend tout son sens.  Notre Canadian Prime minister est le digne descendant de John George Lambton, mieux connu comme Lord Durham (note 4) qui voulait assimiler les Canadiens français de l’époque. 178 ans plus tard, le scénario est le même.  Faire en sorte que le Québec, le Bas-Canada du temps se fonde dans SON Canada : monarchiste, évangélique, créationniste, va-t-en-guerre.

En demeurant dans les limites de la civilité et en maintenant une certaine retenue, nous pouvons affirmer que Monsieur Stephen Harper est le prototype parfait de ce que c’est d’être MESQUIN : peu d’ouverture d’esprit.  IL est la Voix, la Vérité, la Vie et après LUI le déluge. IL s’est donné la mission de rééduquer la population canadienne et surtout québécoise et lui montrer le droit chemin : SON droit chemin.  En aura-t-il le temps ? La dernière élection fédérale, en 2011, lui a démontré qu’il pouvait être le Canadian Prime minister sans l’appui du Québec.  Le Canada devenant Harperland et notre cher Stephen ne reculant devant rien, il s’appropriera la citation de Jule César : veni, vidi, vici : il est venu, il a vu, il a vaincu. C’est qu’il est patient,  fin renard, habile causeur dans les deux langues notre Canadian Prime minister en plus d’être mesquin.  N’a-t-il pas déjà affirmé que Samuel de Champlain était le Père fondateur de SON Canada ? Oubliant que la Nouvelle-France a été conquise par les armes en 1760.  Il rêve dans son fond d’instaurer son empire en devenant Stephen 1er. God save Stephen.  (B.F. – Le 28 mars 2015)

Notes 1 :

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2015/03/27/001-armes-epaule-cour-supreme-canada-quebec.shtml

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/politique/2015/03/27/001-registre-armes-cour-supreme-reactions.shtml

Note 2 : Maxime Bernier : BeauceSteven Blaney : Lévis-BellechasseJacques Gourde : Lotbinière – Chute-de-la-ChaudièreDenis Lebel : Roberval – Lac-Saint-Jean Christian Paradis : Mégantic-L’Érable

Note 3 http://fr.wikipedia.org/wiki/Hugh_MacLennan

Note 4 : http://fr.wikipedia.org/wiki/John_George_Lambton