hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            26.09.2013 - Ce qu'une idéologie peut détruire

Ce qu’une idéologie peut détruire

La Boîte à surprise(note 1) et Bobino (note 2), de notre jeunesse, ont amusé toute une génération.  Par leurs facéties et leurs entourloupettes : Bobinette, Sol, Fanfreluche, Piccolo et compagnies ont meublé notre imaginaire d’enfants.

Plus ou moins  soixante ans plus tard, nous avons un Canadian Prime Minister qui s’amuse à développer son penchant “va-t-en-guerre“.  Il se prend pour le Pirate Maboule (note 3). Il tente de nous racoler en valorisant notre histoire militaire. Nous sommes loin des pétards à la farine de Bobinette. Pour lui, 1812, ce n’est pas une composition du compositeur russe Tchaïkovski.  Pour notre Canadian Prime Minister, 1812 est une bataille qui s’est déroulée sur les rives de la rivière Châteauguay, à Howick le 26 octobre 1813 (note 4) et qui serait à l’origine de son Canada alors que son Canada n’était qu’une simple colonie britannique.  Son gouvernement a dépensé de millions de dollars pour convaincre la population que cette bataille a été un événement important de notre histoire.

Son racolage historique n’ayant pas donné les résultats attendus, les médias nous apprenaient dans les derniers jours, qu’à l’occasion du 150e anniversaire de la Confédération canadienne en 2017, ce même Premier ministre veut éveiller en nous, d’ici là,  la passion de notre passé militaire.  Le Canada, il est vrai, a été un acteur durant les deux grandes guerres et certains autres conflits armés : des milliers de canadiens y ont perdu la vie.

Notre situation géographique a fait en sorte de nous éviter les affres de ces conflits. Nos grands-parents et nos parents ont eu à subir des désagréments bien secondaires en comparaison des populations de pays sur la ligne de front. 

Que l’on reconnaisse la bravoure et le dévouement de ces hommes et de ces femmes, bien peu de personnes s’y opposeront.  Que l’on en fasse des symboles de notre identité, de notre histoire, c’est purement idéologique.

2016 marquera le 50e anniversaire de la création des Casques bleus, la Force de maintien de la paix de l'Organisation des Nations unies (note 5), créée à l’instigation de Lester B. Pearson alors ministre canadien des Affaires étrangères.  Monsieur Pearson s’est vu décerner l’année suivante le Prix Nobel de la paix : plus représentatif de ce qu’est le Canada ou plutôt de ce qu’il a été.

Il est symptomatique que cette date n’apparaisse pas dans l’agenda de notre Canadian Prime Minister.  Il est vrai que Monsieur Pearson était  membre d’un gouvernement libéral et que notre actuel Premier ministre ne peut absolument pas blairer les réalisations des gouvernements libéraux. 

Sur le plan international, depuis qu’il est au pouvoir, il a fait perdre toute la crédibilité que les gouvernements précédents avaient minutieusement élaborée. Le Canada sur la scène internationale est à des années lumières du Canada des Pearsons, Trudeau, des libéraux et Mulroney qui était un progressiste conservateur.  Nous pouvons présumer que si Stephen Harper avait été au pouvoir en 1991 et en 2001, le Canada serait embourbé en Irak et en Afghanistan. 

Dans une série de six reportages diffusés au Téléjournal de Radio-Canada (note 6), le journaliste Raymond Saint-Pierre a mesuré l’impact de sept ans (2006-2013) de l’administration des gouvernements Harper.  Et il lui reste encore deux ans pour achever son œuvre de démolition.  Neuf ans de règne conservateur, au total, auront suffi pour détruire une réputation.

Il est possible que Justin Trudeau soit le prochain Premier ministre. Il n’y a pas si longtemps, il affirmait qu’il ne se reconnaissait plus dans le Canada.  Il voit tout le travail de titan qu’il aura à faire pour recoller les pots cassés, pour redonner la crédibilité d’antan au Canada. 

Son illustre père a semé un certain fouillis à l’intérieur de nos frontières, mais il peut être considéré comme un homme d’État d’envergure sur le plan international.  Nous ne pouvons que souhaiter que le fils s’inspirera du paternel sur la scène internationale. (B.F. – Le 26 septembre 2013)

Note 1 : http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Boîte_à_Surprise

Note 2 : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bobino_(émission)

Note 3 : http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Pirate_Maboule

Note 4 : http://www.pc.gc.ca/fra/lhn-nhs/qc/chateauguay/index.aspx

Note 5 :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Force_de_maintien_de_la_paix_des_Nations_unies

Note 6 : http://www.radio-canada.ca/sujet/canada-harper?isAutoPlay=1