hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            26.08.2014 - Le Canada, un pays bilingue, allez savoir pourquoi?

Le Canada, un pays bilingue, allez savoir pourqoi ?

Après les déclarations du maire de la ville d’Ottawa qui est, selon les dépliants touristiques,  la capitale d’un soi-disant pays bilingue, voilà qu’un autre espèce d’énergumène guère plus allumé, trouve ridicule d’obliger le bilinguisme.

Brad Wall, le premier ministre de la Saskatchewan, dénonce la possibilité que les députés fédéraux soient un jour soumis à la Loi sur les langues officielles lorsqu'ils communiquent sur Twitter ou un autre réseau social. (note 1)

Cette nouvelle s’ajoute à celle concernant John Baird, ministre des Affaire étrangères du Canada, pays soi-disant bilingue, qui fait l’objet par le commissaire aux langues officielles du Canada d’une enquête sur son compte Twitter pour déterminer s’il respecte les lois en matière de bilinguisme lors de ses échanges sur ce réseau social. (note 2)

Coïncidence malheureuse ou pas, à votre choix, John Baird est un député très conservateur de la région d’Ottawa, là où le maire s’oppose au bilinguisme de sa ville.  À sa défense, ce ministre se débrouille  dans la langue de Molière ; mieux qu’une majorité de ses collèques dans le Cabinet de notre Canadian Prime minister. Mais il ne faut pas oublier qu’il est le ministres des Affaires étrangères du Canada, pays soi-disant bilingue. 

Il  faut avoir en mémoire qu’une ancienne  ministre de la Coopération internationale, de la Francophonie et des Langues officielles et ministre du Patrimoine avait un unilingue anglophone comme conseiller à son Cabinet.  Tout comme la porte-parole du Parti conservateur de l’Ontario en matière d’Affaires francophones ne parlait pas le français. Ce ne sont que deux anecdotes. En fouillant plus à fond, nous pourrions trouver d’autres histoires croustillantes sur le thème du bilinguisme canadien.

Rappelons-nous que le bilinguisme au Canada est une fiction.  “C’est une création de l’imagination…… c’est dans le domaine de l’imaginaire, de l’irréel….. ça n’a qu’une valeur, qu’une réalité dans une quelconque loi ou une convention“, nous disent les dictionnaires.  Il ne faut pas se promener très loin à l’Ouest du Québec pour que la réalité nous rattrape.   Il y a bien quelques îlots ici et là, mais ces espaces sont perdus ailleurs au milieu de nulle part.  En dehors de la cellule francophone, les francos doivent se démerder dans la langue de Shakespeare.  Bon, il reste l’Acadie et les îles Sant-Pierre et Miquelon où il est possible de retrouver la langue française.  Eux aussi sont entourés par plus de trois-cent-trente millions d’anglophones et ils sont moins nombreux.  Et nos cousins de France qui s’amusent à s’angliciser. Ça fait “in“, c’est “cool“, nous disent-ils.  C’est à se demander si il ne faudra pas bientôt être bilingue pour visiter le pays de nos ancêtres, “in“ France. 

Chers cousins, lisez vos revues et journaux, regardez ou écoutez vos chaînes : radio et télé et réagissez. Sinon, arrêtez de rires de l’accent québécois ou belge. Surtout arrêtez de dire à tout le monde que la France est la mère patrie de la langue française.  Ça devient ridicule. C’est  une autre fiction bien entrenue qui ne résiste plus à la réalité.

En terminant, nous pouvons nous remémorer les paroles prononcées par Abdou Diouf, en octobre 2012, avant l’ouverture du congrès de l’Organisation Internationale de la Francophonie à Kinshasa, en République démocratique du Congo :  “Je dis toujours que si tout le monde était aussi engagé que le Québec, la Francophonie se porterait beaucoup mieux….. Il ne faut surtout pas scier la branche sur laquelle nous sommes assis. Nous avons une langue en partage, mais si on la laisse mourir à petit feu, à la fin, nous ne serons plus unis par rien“.

Comme l’ont déjà écrit deux de vos concitoyens immigrés au Québec (Notes 3) “ Français, pour exister, parlez English“, ça fait “high class“ et colonisé. Souvenons-nous des Gaulois ; plus de sons, plus d’images…Fin des émissions.  (B.F. – Le 26 août 2014/La Voix de l'Est - Le 29 août 2014)


Note 1 : http://ici.radio-canada.ca/regions/saskatchewan/2014/08/22/002-brad-wall-twitter-john-baird.shtml

Note 2 :

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/politique/2014/08/21/003-commissaire-langues-officielles-enquete-twitter-ministre-john-baird.shtml

Notes 3 :

http://hda-quebec-info.com/?p=837 ET  http://hda-quebec-info.com/?p=833