hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            25.06.2008 - Vous êtes pas tannés...

25.06.2008 - "Vous êtes pas tannés de mourir, bande de caves ? C'est assez !"

En 1970, sur la murale du Grand Théâtre de Québec, l'artiste Jordi Bonet a gravé cette phrase du poète Claude Péloquin. La phrase fit scandale à l'époque.  Et près de quarante ans plus tard, elle est toujours d'actualité et le scandale n'est pas tellement dans cette phrase mais plutôt dans l'actualité qui nous saute en pleine face et que nous subissons.

Prise UN : En quelques heures deux entreprises prospères annonçaient dernièrement tout bonnement la fermeture de leurs portes et la relocalisation de leurs productions vers des cieux plus propices à enrichir encore plus leurs actionnaires.  La "Golden Brand" de Montréal avec 550 mises à pied et l'usine  "CROCS" de Québec avec 350 mises à pied représentent ce qu'il y a de plus typique du capitalisme sauvage que nous entretenons individuellement et collectivement depuis belle lurette.  Et ce ne sont que deux exemples parmi une longue liste que nous pourrions élaborer ad nauseam.

Prise DEUX : Les hausses de prix du pétrole à la pompe chez votre détaillant préféré sont loufoques, caricaturales et éhontées. Certains pays producteurs s'inquiètent de la manipulation des prix.  Nous avons beau accuser ces "méchants pays arabes"  et des pays comme la Chine et l'Inde pour leur surconsommation de l'or noir, les vrais coupables se retrouvent  dans des tours feutrées de nos pays dits développés.  Ce sont les mêmes spéculateurs qui s'amusent à changer le maïs en pétrole et ainsi à affamer les pays pauvres.  Une autre dérive du capitalisme sauvage.

Prise TROIS : L'inertie de notre  gouvernement fédéral devant l'évidence des dégâts causés par les changements climatiques et son entêtement à nier cette problématique et à planifier en fonction de l'année 2050.  Heureux  ceux et celles qui auront les deux pieds dans l'eau dans 15,000 jours.

Prise QUATRE :  Le Rapport Johnson, le Rapport Pronovost, la Consultation sur les aînés, le Rapport Montmarquette, le Rapport Castonguay, le Rapport Bouchard-Taylor et toutes les autres entourloupettes "pseudo-participatives" de notre gouvernement provincial menant directement sur les tablettes.

Prise CINQ : Toujours notre "bon" gouvernement fédéral qui fait œuvre de repentance face aux autochtones, aux chinois du début des XXe siècle, aux japonais de la 2e guerre, aux ours polaires du Grand Nord et que sais-je, mais qui appuie de sombres dictatures en 2008.  D'autres repentances  et quelques larmes de crocodiles à prévoir pour les prochaines années.

Prise SIX :  L'incurie de notre "bon" gouvernement provincial à accoucher de la construction des CHUM, du prolongement de l'autoroute 30, son entêtement pour le construction d'un pont pour le prolongement de l'autoroute 25 et son rôle dans le gouffre financier de "l'Ilôt Voyageur" de l'UQAM. 

Prise SEPT :  Le rôle de notre "bon" premier ministre fédéral qui joue le caniche de service auprès de George W. en se faisant le haut-parleur de la pensée belliqueuse de ce futur ex-président.  Notre "bon" premier ministre risque de s'ennuyer en janvier 2009.  Il se consolera avec Nicolas.

Prise HUIT : Suite de la prise SEPT, toujours notre "bon" premier ministre qui cautionne  son ministre de la Justice qui a traité madame Louise Arbour, Haut-Commissaire aux droits de l'Homme à l'ONU "... de disgrâce et de honte pour le Canada".  Trouvez l'erreur.

Prise NEUF : À notre bon docteur Couillard, qui semble-t-il, quitte la politique, nos félicitations.  Il ne restera plus au prochain ministre qu'à réparer le bordel fusionné depuis 2003 à moins qu'il ou qu'elle ne décide de mettre sur pied une nouvelle commission d'enquête : Voir la prise QUATRE.

Prise DIX : Plus près de nous, la brillante idée d'établir des frais pour le stationnement aux CLSC, aux CHSLD, aux cliniques externes.  En plus de poiroter d'interminables heures à l'urgence, il faudra payer pour cette attente; génial.  Il ne faudrait plus seulement que Métro, Loblaws ou IGA établissent des frais de stationnement pour que nous puissions y faire nos emplettes.

À tous les ayatollahs et "Béni oui-oui"  de tout acabit qui veulent prendre soins de notre santé, de nos biens tout comme Big Brother, qui souhaitent nous embrigader dans la bien-pensance, je leur dis "faites de l'air" et transformez-vous en courant d'air ; vous allez diminuer les gaz à effet de serre.  (B.F. -  Le 25 juin 2008/La Voix de l'Est - Le 25 juin 2008)