hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            24.05.2015 - 2024

2024

Je ne suis pas un expert dans les prévisions.  Mais 2024, devrait être la bonne année pour un Québec indépendant.

Lors d’un souper au milieu des années 1970, Michel Chartrand, (note 1) le bouillant syndicaliste, président du Conseil central de la CSN de Montréal, était le conférencier invité.  Monsieur Chartrand n’était pas seulement un fervent défenseur de la cause des travailleurs.  Il était un ardent souverainiste et nationaliste.  Pour lui, un Québec indépendant verrait le jour en 2024.  Il donnait plus ou moins quarante ans à la population québécoise pour apprivoiser son devenir, pour que les futures générations puissent saisir l’importance de se donner les moyens de se libérer de la Confédération canadienne et de s’épanouir pleinement. 

Ayant fait mon stage de maîtrise en service social à la CSN, j’ai eu l’occasion de le rencontrer à quelques reprises tant à son bureau de Montréal qu’à sa résidence sur les rives de la Rivière Richelieu.  Pour lui, il fallait que la population se donne du temps : que les politiciens créent une  pédagogie et qu’ils expliquent les avantages d’un Québec indépendant. 

Force est de reconnaître que depuis la disparition prématurée de René Lévesque, peu de politiciens se sont donnés la peine de définir le projet souverainiste.  Le Parti Québécois ayant la fâcheuse manie de se détruire de l’intérieur : tous leurs chefs, même René Lévesque, sont passés dans la moulinette. 

Rappelons-nous que la Norvège  a mis près de 100 ans à devenir un pays indépendant. Pays qui depuis plusieurs décennies est classé premier sur l’indice de développement humain, pays considéré comme étant le lus démocratique au monde, pays déclarée le plus pacifique au monde par  Global Peace Index.  Pays qui compte un peu plus de 5 millions d’habitants.  Ce qui ne l’empêche pas d’être un membre fondateur de l’OTAN. 

La Norvège, pays beaucoup plus petit que le Québec et ayant 1,5 fois moins d’habitants.  La Norvège ayant des richesses naturelles et un climat qui sont comparables à ce que nous retrouvons au Québec.  Pays dont le Québec tente d’imiter sur le plan socio-politique.  Pays qui a vécu sous la domination de la Suède, du Danemark et qui a connu les horreurs de la guerre.  Pays qui se retrouve toujours dans le TOP 5 des pays les plus heureux selon l’Étude internationale sur le bonheur.

Vouloir être indépendant ce n’est pas d’être contre une situation, c’est d’être pour soi.  C’est prendre son devenir en mains et de vivre selon nos valeurs et ses priorités. Le Canada demeure un pays recommandable, mais jamais les Québécois n’ont donné leur accord pour en faire partie.  Ce fut la conquête par les armes en 1760 et le pacte confédératif de 1867 qui font en sorte que les Québécois se retrouvent aujourd’hui citoyens canadiens, dont la Cheffe d’État est la Reine de l’Angleterre. 

Si la province de Terre-Neuve à vécu deux ou trois référendums (note 2) pour s’annexer au Canada dans les années 1940, le Québec peut bien se permettre autant de référendums pour s’en retirer. 

La Slovaquie s’est séparée de la Tchécoslovaquie en 1992 sans que cela fasse de grands esclandres sur la scène internationale et aujourd’hui, elle est  membre de l’OTAN, de l’OMC, de l’OCDE et siège à l’ONU.  Elle fait même partie de la zone euro. 

La Slovaquie, en 2009, avait un PIB de 115 milliards de $ et le Québec, en 2009, son PIB s’élevait à 248 milliards de $.

Un Québec indépendant, selon les données de janvier 2012 de l’Institut de la statistique du Québec, serait: au 17e rang pour la superficie de son territoire (1,667,926 km carrés) ;  au 94e rang au chapitre de la population (plus de 8 millions) ;  en 49e place pour le produit intérieur brut total et  en 27e position pour le produit intérieur brut par habitant.

ALORS…… un troisième référendum sera-t-il le bon en 2024 ? J’aurai 79 ans et le Canada aura 157 ans. Les jeunes générations oseront-elles ?  Nous vivons en démocratie.   Vox populi, vox Dei,  dit l’expression. (B.F. – Le 24 mai 2015)

Note 1 : http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Chartrand

Note 2 : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/pages/evenements/935.html