hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            23.05.2013 - Fripouille, magouille, patouille

Fripouille, magouille, patouille

Des mots quelque peu oubliés de la langue française reprennent du service.  Des mots que nous utilisons peu dans nos conversations de tous les jours.  Des mots qui décrivent de plus en plus notre environnement socio-économico-politique.  La commission Charbonneau nous présente quotidiennement des petites et grandes fripouilles qui magouillent depuis longtemps dans notre paysage et qui patouillent aux profits de d’autres fripouilles.  Tout ce beau monde s’amuse à nos dépens tout en nous disant NOUS représenter et défendre NOS intérêts. 

Il faut avoir la foi du charbonnier pour continuer à croire dans le merveilleux monde de la politique, et  que le chemin de la démocratie représentative est LA meilleure voie du développement humain.  Winston Churchill a déjà dit : Que la démocratie était le moins pire des systèmes.  Continuons à le croire.  Continuons à espérer dans la race humaine. Selon certaines recherches et évaluations, il n’y aurait aucun pays entièrement démocratique. Les pays qui s'en rapprochent le plus seraient la Suède et la Suisse, qui ont des taux de participation élevés et une grande représentation. La plupart des nations occidentales industrialisées modernes  ont des éléments démocratiques forts. Le reste du monde végète entre des régimes semi-démocratiques, généralement des états militaires avec des attributs démocratiques, des régimes socialistes, une poignée de monarchies dites épanouies et des dictatures. La ratatouille politicienne que nous subissons est encore mieux, répétons-nous que la majorité des systèmes en vogue sur la planète. 

Tout compte fait, la démocratie comme nous la connaissons aujourd’hui n’est pas  parfaite et n’est pas encore  LE modèle universel tant souhaité par le Grec Solon,  le premier à avoir défini ce que devrait être  la démocratie en parlant de l’égalité entre les êtres humains.  Qui plus est, cette notion remontrait aux temps de l’Égypte Ancienne.  C’est vous dire que depuis plus de  quatre, cinq milles ans, l’égalité entre les êtres humains a connu un développement à géométrie variable.  Reconnaissons qu’il y a toujours des humains qui sont plus égaux que d’autres et que certaines fripouilles ont su l’exploiter à leurs avantages.  Ici et ailleurs, les histoires d’horreur sont multiples.  Tous ces malheurs seraient la faute, selon certaines personnes,  d’Adam et Ève qui ont croqué dans la fameuse pomme. 

Plus sérieusement, toujours selon Solon, les événements qui auraient marqué la naissance de la démocratie reposeraient sur deux faits : le peuple du temps ne supportait plus que leur gouvernement augmente l’impôt et que des artisans s’apprêtaient à faire grève pour réclamer de meilleurs salaires et de bonnes conditions de travail.  C’était à l’époque de Ramsès III.  C’est vous dire tout le chemin parcouru depuis les pharaons. Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme disait l’illustre Lavoisier au 18e siècle. 

D’une désillusion à une autre désillusion politicienne, le Québec et le Canada sont frappés en plein front par une accumulation d’actions frauduleuses.  Tout le monde se posait des questions et pouvait s’en douter, mais les révélations faites depuis un certain temps nous le confirment : des entrepreneurs, des élus, des fonctionnaires, des firmes d’ingénierie se sont “graissés“ la patte aux dépens des payeurs de taxes que nous sommes.

Preuve que ces payeurs de taxes sont désillusionnés :  un magouilleur a été accueilli comme un “rock star“ dans une populaire émission de télévision.  Ce drôle de phénomène  s’apparente au Syndrome de Stockholm où la victime développe un  sentiment de sympathie et de confiance envers la fripouille qui est en train de la fourrer.  Nous sommes loin du Robin des Bois de notre jeunesse.  Mais que voulez-vous, nous avons évolué depuis Solon. C’est ce que nous aimons nous faire accroire. (B.F. – Le 23 mai 2013/La Voix de l'Est - Le 25 mai 2013))