hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            23.03.2014 - Le simplisme de monsieur Legault ou un ego démesuré ?

Le simplisme de monsieur Legault ou un ego démesuré ?

Selon  le chef de la Coalition Avenir Québec (CAQ), François Legault; les travailleurs sociaux et les médecins devraient être exclus d’office pour s’occuper de politique.  Ils n’ont pas les qualifications requises pour être  ministre et encore moins pour être Premier ou Première ministre. 

À ses yeux les comptables, les administrateurs, les entrepreneurs sont  des candidats idéals pour occuper ces postes.  Il n’y a pas seulement George W. qui est moron,  nous avons le nôtre au Québec.  À ce que je sache, le président des USA est un travailleur social de formation.  Son prédécesseur, George W est un administrateur, il a même fréquenté le “Harvard Business School“, preuve que les grandes écoles ne forment pas toujours des génies. 

Barack Obama a été travailleur social dans les quartier sud de Chicago avant de devenir avocat, diplômé des Universités Columbia et Harvard.  Il a été aussi professeur de droit constitutionnel à l’Université de Chicago avant de se lancer en politique.

Pour en revenir à François Legault, c’est ce même individu qui se voyait calife à la place du calife.  En tant que comptable, il voulait être un chef. Pour être chef, ce Iznogoud des temps modernes québécois claqua la porte du Parti Québécois et alla fonder son propre parti, dont il est évidemment le chef. Depuis, il fonctionne au son et à l’image.  Sa carrière politique, après le 7 avril prochain se conjuguera au passé. 

Tout au plus, on se souviendra de lui comme l’un des fondateurs de la compagnie aérienne Air Transat.  Serait-il un autre exemple confirmant la théorie élaborée par Laurence J. Peter et Raymond Hull ?  Théorie connue sous le nom du “Principe de Peter“. Selon ce principe, “dans une hiérarchie, tout individu a tendance à s'élever à son niveau d'incompétence“ avec le corollaire “qu' avec le temps, tout poste sera occupé par un individu incapable d'en assumer la responsabilité“.

L’autre piste pour expliquer un tel déraillement est que monsieur Legault a un ego  plus grand que nature.  Le slogan de la Coalition avenir Québec dans la présente campagne électorale illustre cette propension à s’imaginer qu’il est le plus grand : “On se donne Legault“ ( le go).  Il a été un bon soldat dans les gouvernements du Parti québécois mais il ne pouvait, semble-t-il, servir sous la gouverne d’une travailleuse sociale, Madame Marois.  C’est ainsi que son cortex pris une ampleur démesurée.  Son parcours politique depuis s’inscrit dans l’expression attribuée à Madame de Pompadour : “Après moi le déluge“. Dans la présente campagne, il se croie sur le mont des Oliviers livrant ses bonnes paroles à la population du Québec.  Mais il n’a pas lu toute son histoire sainte, il y a aussi au même endroit un cimetière.

Après le 7 avril 2014, il pourra méditer les proverbes suivants : “Vaut-il mieux être roi dans un petit royaume que valet dans un grand royaume“ ? ou “Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois“.

Toujours dans le domaine des analogies, nous pourrions dire que Monsieur Legault est le Esaü de l’Antiquité : il a sacrifier son avenir pour un bien immédiat, il s’est vendu pour un plat de lentilles.

Les idées d’Aristote et d’Euclide sont toujours d’actualité. C’est encore une fois la preuve que l’Histoire a tendance à se répéter même avec plus de 2000 ans d’écart.   Rappelons-nous que la roue a été inventée 3100 avant J.-C. en Mésopotamie.  Et qu’Alexandre Massé a inventé le bouton à quatre trous au 19e siècle.  Ainsi soit-il. 

P.S. Je suis travailleur social de formation et j’admire les femmes et les hommes qui s’engagent dans la politique.  Mais ça ne leur permet pas de dire n’importe quoi.   (B.F. – Le 23 mars 2014/La Voix de l'Est - Le 26 mars 2014)