hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            20.06.2012 - Mammouths et dinosaures

Mammouths et dinosaures

Les mammouths sont des mammifères éteints de la famille des éléphantidés.  Ils sont venus d’Afrique et se sont répandus jusqu’en Amérique du Nord. La dernière espèce de mammouth est disparue vers 1700 ans av. J.-C.  Les dinosaures sont des reptiles géants de formes et de tailles diverses ayant vécu à l’ère secondaire et qui sont disparus, il y a plus ou moins 65 millions d’années.  C’est ce que nous disent  les encyclopédies. Mais force est de constater qu’il ne faut pas croire tout ce qui est écrit. 

Dans notre réalité, depuis 2003 à tout le moins, ces espèces sont encore bien vivantes sur l’autre rive de la rivière des Outaouais, à Ottawa : plus précisément au Parlement du Canada.  Ils se sont réincarnés sous les traits de personnages politiques, fossilisés peut-être, mais qui nous font vivre un retour dans la préhistoire : c’était l’époque où le caribou, le bœuf musqué, le bison et les mammouths parcouraient cette plaine, pas encore découverte, ensevelie sous plusieurs centaines de mètres de glace.

Faire la liste de tous les reculs législatifs et politiques décrétés par le gouvernement conservateur exigerait une édition spéciale de votre quotidien préféré. Retenons seulement les derniers reculs.  L’actualité récente nous informe que le Canada reçoit  blâme sur blâme des autres pays pour son incohérence, ses inactions au Sommet de la Terre qui se déroule à Rio.  Le gouvernement récolte les “Prix Fossile“ aussi vite que Les Canadiens de Montréal remportaient la Coupe Stanley à une certaine époque.  Nous sommes loin des engagements enthousiastes des gouvernements Mulroney et Chrétien au niveau de la protection de l’environnement.

La Loi C-38, loi fourre tout, adoptée sous le bâillon dans les derniers jours, confirme la volonté du présent gouvernement à inscrire le Canada comme étant un état réactionnaire décrétant des retours en arrière et idéalisant le passé,  prônant un conservatisme étroit et primaire. 

Aussi, il ne faut pas oublier la leçon de rigueur économique que  notre P.M. canadien a servi aux pays européens lors du Sommet du G-20 au Mexique.  Lui qui s’apprête à dépenser plus de 30 milliards de $ pour l’achat d’avion. Lui qui dépense des millions pour commémorer le jubilé de la Reine du Canada et  la guerre de 1812, une guerre coloniale alors que le Canada n’existait même pas comme pays.  Existe-t-il aujourd’hui quand c’est toujours la Reine de l’Angleterre qui est notre chef d’État ?

Vincent Marissal, le 11 juin dernier dans le quotidien La Presse a  bien décrit les agissements de Stephen Harper pour remodeler SON Canada. “On (le Québec) se fout de ce qui se passe à Ottawa, et Ottawa se fout qu'on s'en foute“.

Mais en bout de ligne, des millions de Québécois paient des taxes et des impôts dans ce Canada caricaturé. Des millions de Québécois sont encore recensés comme citoyens canadiens.  Stephen Harper s’est même permis de déclarer à l’occasion du 400e anniversaire de la fondation de la ville Québec que Champlain était le père fondateur du Canada. Alors… je peux railler celui qui a été élu par moins de 40% des électeurs CANADIENS en 2011.  Les autres 60% et plus  sont ainsi devenus  orphelins. 

En 1980 et 1995 une majorité de Québécois ont choisi de demeurer canadiens : sous-entendre dans un Canada moderne et progressiste, comme le disait Pierre Elliot Trudeau et non de revenir à l’époque des mammouths et des dinosaures surtout que le réchauffement climatique, auquel ne croit pas notre P.M. canadien,  ne  ramènera pas les glaces d’antan.  L’âge des cavernes, j’aime bien le lire dans les livres, pas de le vivre au 21e siècle. (B.F. – Le 20 juin 2012/La Voix de l'Est - Le 26 juin 2012)