hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            19.05.2013 - Vol AC415 vers Zurich

Vol AC415 vers Zurich

À écouter le monologue des opposants au projet de loi que le gouvernement  s’apprête à présenter à l’Assemblée Nationale à propos d’une aide à mourir dans la dignité, je ne comprendrais rien à cette législation qui légaliserait d’une certaine manière l’euthanasie et le suicide assisté. Pourquoi pas ?  Faciliter une mort digne pour une personne vivant une fin de vie lamentable est selon ces opposants  un geste indigne, criminel et contre la volonté divine. Ils “fantasment“ à partir d’une morale ou d’une religiosité. Ils sont la Voix, la Vérité, la Vie : scénario bien connu et intolérant.

Pour avoir côtoyé durant ma vie professionnelle la souffrance et la déchéance humaine au niveau de l’enfance, des adultes et des personnes âgées, je ne voie rien de criminel ou d’immoral à permettre à un individu une mort douce, que cette mort soit naturelle ou provoquée.  Surtout, si l’individu choisit lucidement de quitter notre monde en harmonie avec ses croyances.  Les croyances peuvent s’opposer, la vérité de l’un n’est jamais la vérité de l’autre : ce sont des réalités.  Par contre, imposer ses valeurs et sa doctrine conduit directement à la dictature d’une bien pensance et d’une bonne conduite. 

Permettre à un individu le choix de sa fin de vie ne limite en rien le choix du voisin.  Permettre à un individu de mettre fin à ses souffrances  incurables ne limite en rien les jouissances du voisin. 

Des pays et des états chez nos voisins du Sud permettent ce choix.  Et à ce que je sache, ce choix est encadré. L’individu ne se réveille pas un bon matin en décidant que c’est SA fin.  Le cheminement est rigoureux et réfléchi, l’improvisation n’a aucune place dans ce choix individuel.  Pour m’en limiter au Centre Dignitas de Zurich en Suisse, sur 7368 demandes d’assistance, 868 personnes sont passées à l’acte en dix ans.  70% des gens qui voulaient mourir ne rappellent jamais, 18% rappellent, mais disent vouloir encore attendre. 

Pierre Foglia, dans un article publié dans le quotidien La Presse du 12 juin 2010 (note 1) et Benoît Dutrizac dans son documentaire diffusé à Télé-Québec le 18 mai 2004 ( note 2) ont présenté  le choix fait par deux personnes de mettre fin à leur vie.  Toujours en relation avec le documentaire de Benoît Dutrizac, un sondage indiquait que 68 % des Québécois souhaiteraient qu'on les aide à mourir s'ils étaient atteints d'une maladie incurable et que 79 % croient qu'aucune poursuite ne doit être intentée à l'encontre d'une personne qui aurait aidé à mourir un proche atteint d'une maladie incurable. 

La naissance d’un enfant repose sur un choix des parents.  Le mariage repose sur un choix. Élever une petite ou une grande famille repose sur un choix.  Choisir sa carrière repose sur un choix. Toute sa vie durant, l’individu est confronté à choisir.  Le voisin n’a aucune influence sur tous ces choix. Pour quelle raison, la fin de vie de cet individu serait-elle dictée  par une croyance quelconque et contre sa volonté ?

Un comité non partisan de l’Assemblée Nationale a déposé, au début de l’année 2013, le rapport  Mourir dans la dignité dans lequel il est recommandé que l’aide médicale à mourir soit introduite dans le continuum de soins de fin de vie.  À l’époque tous les groupes intéressés ont salué la rigueur de cette réflexion.  Nous sommes loin de la porte ouverte et du libre-service.

La Belgique, la Hollande, le Luxembourg, la Suisse, les états de  l’Orégon et de Washington ont établi des balises claires pour éviter tous les dérapages. La société québécoise doit permettre et encadrer l’aide médicale à mourir. (B.F. – Le 19 mai 2013/La Voix de l'Est - Le 22 mai 2013)

Note 1 : http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/pierre-foglia/201006/11/01-4289284-oui-je-le-veux.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_pierre-foglia_3264_section_POS1

Note 2 : http://www.ledevoir.com/societe/medias/68781/television-tele-quebec-relance-le-debat-sur-le-suicide-assiste

Articles complémentaires

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2012/03/22/002-depot-rapport-mourir-dans-la-dignite.shtml

http://societe.blogs.liberation.fr/laplumeetlebistouri/2013/04/pouvoir-dormir-avant-de-mourir.html

http://hda-geronto.com/euthanasie-question-de-vie-et-de-mort/