hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            17.07.2014 - Les larmes de crocodiles de Monsieur Harper

Les larmes de crocodiles de Monsieur Harper

Il ya des histoires qui traînent dans l’Histoire de l’humanité.  À la petite école, la première qui nous fut contée remontait à la Création, nous étions de religion catholique.  Adam et Ève auraient été les premières créatures de notre Dieu, après que celui-ci eut créé l’univers.  Mais, en un rien de temps,  le malheur s’est abattu sur les générations suivantes.   Adam a croqué la pomme.  Depuis ce temps, les malheurs s’abattent sur l’humanité.  Guerres, famines, sauterelles, génocides font que les hommes s’amusent à se détruire.  Et depuis des siècles et des siècles, il n’y a aucun répit. 

D’une guerre à l’autre, d’une invasion à l’autre; tous les prétextes sont utilisés pour justifier les pires exactions.  L’homme n’a pas compris qu’il est plus facile de faire la guerre que de faire la paix: l’actualité nous en fait la démonstration à tous les jours.

Il y a des guerres qui durent cent ans, sept ans ou le temps d’une invasion. Il y en a d’autres qui s’éternisent.   Il y en a une qui aurait, semble-t-il, son origine, dans la Bible: le conflit entre Israël et ses voisins palestiniens.  Qui plus est, sa fin n’est pas pour demain.   

Le Canada a longtemps voulut calmer le jeu entre ces deux ennemis, mais c’était avant l’arrivée du gouvernement très conservateur de Monsieur Harper, fier “groupie“ de l’État d’Israël. Le Canada est devenu un partisan inconditionnel de l’État hébreu et il ne supporte aucune critique envers le pays de Bibi  Netanyahou.

Notre Canadian Prime minister et son fidèle ministre des Affaires étrangères soufflent régulièrement sur les braises, ils ne manquent pas une occasion pour afficher un parti pris qui ne représente en rien la position de la population canadienne.  Tout en supportant les offensives israéliennes à se défendre, ils versent des larmes pour les morts que font les bombes larguées sur les civils palestiniens: (notes 1).  Ils lavent plus blanc que blanc que nos voisins américains qui sont pourtant les alliés perpétuels de l’État juif.

L’actuelle position canadienne  représente le petit côté “va-t-en guerre“ du gouvernement Harper.  Il aime bien jouer le cowboy notre Canadian Prime minister. Il se prend pour Lucky Luke pourchassant les méchants:  les frères Dalton de la bande dessinée, c’est maintenant le Hamas.

Au Canada, nous le savons: Monsieur Harper est un adepte de la loi et de l’ordre: de SA loi et de SON ordre devrions-nous dire.  Depuis qu’il est au pouvoir, il tente de  nous imposer SA voix, SA vérité, SA vision de ce qui est mal et ce qui est bien.  Il est du style à dire Bienvenue chez nous, mais restez chez vous.

Bande dessinée pour bande dessinée, notre Canadian Prime minister se rapprochent plus de Gaston Lagaffe: les bourdes internationales de Monsieur Harper ne se comptent plus.

Ne se refusant rien, il commence à mettre en doute la renommée de Lester B. Pearsons et de Pierre Elliot-Trudeau sur la scène mondiale. 

Ceci étant dit, jusqu’en octobre 2015,  il faut se débrouiller avec la situation telle qu'elle est. Il a été élu et réélu, c’est une adaptation du proverbe “qui choisit prend souvent le pire“.Aristote ou Socrate ou Ésope n’a-t-il pas déjà dit : “Entre deux maux, il faut choisir le moindre“.Souhaitons-nous meilleure chance la prochaine fois.  (B.F. - Le 17 juillet 2014)

Notes 1:

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2014/07/14/003-gouvernement-harper-condoleances-victimes-palestiniennes-premiere.shtml

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2014/07/15/002-john-baird-situation-gaza-israel.shtml