hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            17.04.2015 - Les nerfs pompon

Les nerfs pompon

Notre médecin premier ministre ne veut plus que l’on mette en doute sa crédibilité, je veux bien.  S’il ne veut plus que l’on attaque sa crédibilité, il en va tout autrement de son jugement défaillant.    Depuis son entrée en politique, le palmarès de ses accointances douteuses s’additionne : de ses liens avec Arthur Porter, à son passage en Arabie Saoudite, en passant par ses conseils d’administration font en  sorte que son parcours est on ne peut plus questionnable.  Qu’il se pose en apôtre de la bonne gouvernance, qu’il veuille donner des leçons à ses adversaires, c’est qu’en plus d’avoir une jugement défaillant, ce cher docteur premier ministre à une mémoire sélective : il oublie qu’il a été l’initiateur du saccage du réseau de la santé et des services sociaux québécois lorsqu’il était à la tête de ce ministère au début des années 2000.  Gouvernance pour gouvernance, il devrait s’inscrire à une prochaine session de formation.

C’est une évidence que les derniers sondages ne sont pas à son avantage.  PKP le devance, PKP est populaire.  La campagne électorale est déjà commencée même si les élections n’auront lieu qu’en 2018.  Les partis de l’opposition auront  plus ou moins trois ans pour découvrir les squelettes dans le placard de ce bon docteur.  Son spectacle de baguettes en l’air ne fait que débuter.  En s’écriant “Ça suffit“ à l’Assemble nationale lors de la période des questions, il est fort possible que la population lui dira la même chose à l’élection : “Ça suffit“ la gouvernance libérale à la mode Couillard, alors il pourra retourner à la pratique de la médecine, à moins qu’il ne décide de faire un autre séjour en Arabie Saoudite.

Pour son plus grand bien et pour le bien de tous les Québécois, nous pouvons que lui donner un simple conseil : les nerfs : on prend une grande inspiration, on respire par le nez et on se calme le pompon.    Les Québécois sont patients, tolérants, accommodants.  D’une façon générale, ils ont un air bon enfant, mais comme le dit aussi une expression toute québécoise : il ne faut pas ambitionner sur le pain bénit.  Assez, c’est assez. C'est devenu une habitude pour ces ministres libéraux d'ouvrir la bouche avant de réfléchir.  Il y en a toujours un  pour se mettre les pieds dans les plats.

Les Québécois subissent et endurent leur Canadian Prime minister, du moins jusqu’en octobre 2015.  En plus, si les Québécois doivent supporter les sautes d’humeur du Premier ministre du Québec, ils n’ont qu’eux à blâmer, ils l’ont élu, il faut faire avec et se souhaiter meilleure chance la prochaine fois. 

Tout en reconnaissant qu’il y a pire ailleurs, les Harper, Couillard sont incapables de proposer une quelconque vision dynamique de l’avenir. 

Que nous ayons été en accord ou non avec Pierre Elliot-Trudeau ou René Lévesque, ces deux frères ennemis offraient des visions de ce que devaient être un vivre ensemble : un Québec indépendant dans un Canada fort. 

Sous les Lesage, Bourassa, Lévesque nous avons connu la Révolution tranquille, l’entrée du Québec dans la modernité.  Avec l’actuel premier ministre, les Québécois s’inscrivent dans un déclin tranquille.  C’est une marche lente vers le démantèlement du modèle québécois.

Les Québécois doivent honorer leur formidable potentiel ; assurant du même coup à  leurs enfants de pouvoir vivre en français, dans un Québec prospère et juste. Vivement PKP, l’actuel premier ministre est incapable de faire fructifier l’héritage de ses prédécesseurs.

Philippe Couillard s’inscrit plus dans la version de Louis Hémon, né pour un petit pain, que dans l’expression : demain nous appartient.

Il faut voir en mémoire l’affirmation d’Einstein qui disait que  la population a les gouvernements qu’elle mérite ; ce qui fait que nous avons Stephen Harper à Ottawa et Philippe Couillard à Québec :version moderne de Mutt and Jeff (note 1) ou de Laurel et Hardy (note 2).  À moins que ce bon docteur ne s’inspire que Louis Stevenson et qu’il ne fasse vivre à la population québécoise sa version du docteur Jekyll et de monsieur Hyde (note 3). Nous avons les Pom-pom girls que nous méritons. (B.F. - Le 17 avril 2015)

Note 1 : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mutt_and_Jeff

Note 2 : http://fr.wikipedia.org/wiki/Laurel_et_Hardy

Note 3 :

http://fr.wikipedia.org/wiki/L'Étrange_Cas_du_docteur_Jekyll_et_de_M._Hyde

.