hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            16.10.2010 - C'est pas OK, c'est K.-O.

16.10.2010 - C’est pas OK, c’est  K.-O.

“L’Harperland“ vient de subir une flagrante rebuffade de la part des pays membres de l’ONU.  Il ne pourra siéger au Conseil de sécurité parce qu’il ne représente plus la moindre crédibilité internationale aux yeux des autres pays de la planète. C’est une Première depuis 1948.    Pour la totalité des commentateurs de la scène politique, “l’Haperland“ recueille ce qu’il a semé : un désaveu  face à ses prises de position sur les grandes questions internationales.

Lorsqu’on préfère un comptoir de beignes “Tim Hortons“ à l’enceinte de l’ONU. Lorsque l’on renie ses engagements internationaux. Lorsque l’on sabre dans la santé des femmes du Tiers Monde. Lorsqu’on applaudit des incursions guerrières dans un pays voisin. Lorsque l’on s’identifie à la “Busherie“ plutôt qu’au maintien de la paix. Lorsque l’on refuse d’entériner une entente sur les peuples autochtones, pour ne nommer que ces quelques situations, on se marginalise et on est répudié par l’ensemble des nations pour manque de crédibilité.   C’est ce qui est arrivé le 12 octobre dernier à la diplomatie canadienne version néo-conservatrice.. 

Et pour notre ministre des Affaires étrangères, tout ça, c’est la faute du chef de l’Opposition officielle, monsieur Michael Ignatieff.    Une autre analyse simpliste  à ajouter à la collection, déjà bien garnie, des inepties de notre actuel gouvernement fédéral qui s’auto-congratule et qui culpabilise tous les autres. 

Comme le souligne un ancien ambassadeur canadien à l’ONU, le soleil va tout de même se lever dans les prochains jours.  Il est fort possible que notre vie personnelle  ne soit pas chamboulée par cette sévère gifle internationale.  Mais la crédibilité canadienne a atteint le fond du baril: autrefois reconnu comme un acteur incontournable sur l’échiquier mondial, le Canada se retrouve en queue de peloton.  La zone d’influence canadienne n’est plus que de l’histoire ancienne. L’héritage des Pearson, Trudeau et même Mulroney  a été effacé en l’espace de quelques années par notre ineffable premier ministre canadien. Non satisfait de défigurer les grandes illusions politiques dans son royaume, il  massacre l’image du Canada sur la scène mondiale. 

Beaucoup de dégâts en peu de temps et il s’obstine dans son plan de déconstruction  massif.  Il crée des crises pour ensuite justifier un recul des droits. Il confond  changements et flexibilité avec sacrifices et résignation. Il est dénué de sens critique.  Il manipule les émotions pour imposer ses idées, ses désirs, ses peurs. 

Comme le soulignent régulièrement plusieurs commentateurs : avec son gouvernement minoritaire, il sème le désordre plus vite que son ombre, imaginons ce qu’il nous ferait s’il avait un gouvernement majoritaire.  Nous ne pouvons qu’être d’accord avec un article écrit le printemps dernier par Pierre Dubuc de L’Aut’Journal : monsieur Harper est un homme dangereux.

Immédiatement après cet échec retentissant, notre ombrageux chevalier ne perd pas un instant, il lance une offensive tout azimut pour courtiser la Chine, même si en 2008, le même monsieur Harper refusait carrément d’assister à l’ouverture des Jeux olympiques de Pékin sous prétexte que la Chine  bafouait les droits de l’homme. Mais il y a des sous à faire avec l’Empire Céleste, alors les droits de l’homme pourront attendre. 

Soulignons que ce même monsieur Harper a une définition assez riquiqui des droits de l’homme. Ne laisse-t-il pas végéter un jeune enfant soldat d’origine canadienne dans la prison de Guantanamo malgré toutes les décisions des tribunaux du Canada ?  (note 1)

Comme l’écrivait Vincent Marissal dans sa chronique du 14 octobre 2010 dans le journal La Presse, les relations internationales ce n’est pas la tasse de thé de monsieur Harper.  Mais si vous ajoutez un beignet “Tim Hortons“, il pourra “faire le beau“. (B.F. – Le 16 octobre 2010/La Voix de l’Est – Le 16 octobre 2010/La Voix de l’Est – Le 16 octobre 2010)

Des compléments sur le sujet

1) L’article de Pierre Dubuc dans L’Aut’Journal du 31 mai 2010 à l’adresse suivante : http://www.hda-info.com/rubrique,droite-religieuse,547333.html

2) L’article de Vincent Marissal dans La Presse du 14 octobre 2010 : http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/vincent-marissal/201010/14/01-4332284-esprit-de-lester-b-es-tu-la.php

3) L’éditorial de Jean-Robert Sansfaçon dans Le Devoir du 13 octobre 2010 à l’adresse suivante : http://www.vigile.net/Canada-ONU-La-honte

Note 1 

Article de Vincent Marissal : http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/vincent-marissal/201010/15/01-4332647-lintenable-position-canadienne.php