hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            15.05.2015 - Le coq du village

Le coq du village

Lise  Payette dans sa chronique du 15 mai dernier parue dans le quotidien Le Devoir (note 1) a comparé le gouvernement de Philippe Couillard à un poulailler en plein délire : l’analogie est réussie et reflète la réalité que les Québécois doivent présentement endurer : la déconstruction et le saccage du Québec.  Même si Philippe Couillard dément solennellement qu’un tel scénario soit envisagé par son gouvernement.

Notre coq en chef se prend pour un pimp, il met ses poules sur le trottoir et il s’apprête à les offrir aux passants. Il nous a fait le coup lors de la dernière élection en cachant ses réelles intentions. Sa formule est simple : dire une chose et faire son contraire : Il peut facilement dire n’importe quoi et être cru quand ce qu'il dit n'est pas vérifiable.   Notre coq en chef n’est qu’un récidiviste. 

Le ministère de l’Éducation créé par Paul Guérin-Lajoie, ministre libéral et le réseau de la Santé et des Services Sociaux créé par Claude Castonguay ministre libéral sont déjà passés à la tronçonneuse par des ministres libéraux.

Comment s’imaginer que la Société des alcools, qu’Hydro-Québec, que Loto-Québec et quelques autres sociétés ayant été créées par les gouvernements libéraux de Jean Lesage ou de Robert Bourassa ne passeront pas dans le hachoir du gouvernement libéral de Philippe Couillard.

Le ministre des Affaires intergouvernementales canadiennes, Jean-Marc Fournier, peut toujours affirmer et faire rire la galerie que Pierre-Karl Péladeau transformera le Parti Québécois en Parti Québecor en devenant le chef. 

Nous ne pouvons que constater que le Québec s’est transformé depuis l’arrivée de Philippe Couillard au pouvoir en un grand Walmart ou Dollorama.

Après avoir liquidé à bas prix les fleurons de l’économie québécoise et rapetissé l’État du Québec, les Québécois redeviendrons ce que Louis Hémon (note 2) écrivait au siècle dernier en parlant des Canadiens-français  : des porteurs d’eau. 

Le “Maître chez-nous“ de Jean Lesage en 1960 et “Demain nous appartient“ de René Lévesque en 1976  ne se retrouveront que dans les livres d’Histoire, suite à notre Conquête par les armes en 1760. 

Il n’est pas loin le temps où les Québécois d’aujourd’hui se retrouveront les cajuns (note 3) de demain.  Les Québécois ne sauront que du folklore.  Alors nous pourrons nous rappeler la devise du Québec : Je ne souviens (Note 4).  Mais il sera trop tard.

Nous ne pouvons que nous souhaiter qu’une nouvelle génération émergera pour prendre la gouverne du Québec et qui terminera le travail amorcé par leurs parents et leurs grands-parents : faire du Québec un PAYS.

Un Québec indépendant, selon les données de janvier 2012 de l’Institut de la statistique du Québec, serait:

- au 17e rang pour la superficie de son territoire (1,667,926 km carrés)

- au 94e rang au chapitre de la population (plus de 8 millions)

- en 49e place pour le produit intérieur brut total;

- en 27e position pour le produit intérieur brut par habitant;

- au 44e  rang comme exportateur de biens et services sur les marchés internationaux.

Le Québec sera-t-il un jour un état membre à l’O.N.U. ???

Et ce n’est pas le gouvernement de Philippe Couillard qui amènera le Québec à se réaliser.  Il est trop occupé dans son œuvre de déconstruction. (B.F. – Le 15 mai 2015)

Note 1 : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/440099/le-poulailler-est-en-plein-delire

Note 2 : http://www.google.ca/search?hl=fr-CA&source=hp&q=louis+hémon&gbv=2&oq=louis+hémon&gs_l=heirloom-hp.1.0.0l2j0i22i30l8.1350.4379.0.7577.11.8.0.3.3.0.95.686.8.8.0.msedr...0...1ac.1.34.heirloom-hp..0.11.703.8n0ga08C7Ik

Note 3 :  http://fr.wikipedia.org/wiki/Cadiens

Note 4 :  http://www.drapeau.gouv.qc.ca/devise/devise.html