hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            14.08.2015 -Les clowns de chez nous

Les clowns (Note 1) de chez nous

L’actualité politique regorge de situations loufoques Nous pouvons toujours rire des autres : Sarkozy qui se revoit comme Président, en France ; Donald Trump, candidat à la primaire républicaine  et qui se voit Président des USA.  La qualité des personnes qui s’engage en politique ne s’améliore pas ; loin de là.  C’est le nivellement vers le bas que les populations doivent subir.  Ne voulant pas être en reste, le Canada, le Québec et la ville de Montréal ne peuvent pas donner de leçons.  Nous avons nos propres clowns bien à nous.  Qui plus est, la population l’est a mis au pouvoir.  Aura-t-elle été victime d’une quelconque fausse représentation ?Allez savoir !!!  Une chose est sûre ; les Harper, Couillard et Coderre sont là pour quelques années et ils s’amusent et s’entendent comme larrons en foire. 

Au Québec, nous avons eu le règne, heureusement éphémère, de quelques médecins. Le bon docteur Bolduc (note 2) s’est retiré pour le plus grand bien du réseau de l’Éducation.  Par contre,  il en reste encore deux : Le Dr Couillard qui joue au Premier ministre du Québec (note 3) et l’omnipotent Ministre de la Santé et des Services Sociaux, le Dr Barrette (note 4), qui dénature un système qui avait plus un besoin d’oxygène que d’un pitbull. Il n’a pas l’intention de quitter pour le plus grand malheur de la population. Il parodie Jules César : veni, vidi, vici.  Son slogan c’est : en avant la tronçonneuse : il “autérise“.  Il sait le pourquoi, le comment et le où ; pourquoi se gêner ?  Ses successeurs verront à réparer les dégâts.

Le maire de Montréal, Denis Coderre (note 5), joue du marteau piqueur.  Insatisfait de la décision de Postes Canada de limiter la distribution du courrier à domicile, il détruit et fait disparaître le plus simplement et sous le regard bienveillant d’une population amusée les emplacements des boîtes communautaires.

Il ouvre ainsi la voix : les citoyens insatisfaits n’auront qu’à faire la même chose face à une décision ou un projet qui ne répond pas leurs attentes.  Si le maire de Montréal se le permet et s’autorise la destruction du bien public, pourquoi le simple citoyen s’en priverait-il ?

Nous ne pouvons pas passer sous silence les décrets imaginés par notre Canadian Prime minister, Stephen Harper (note 6), qui poursuit pour mission de rééduquer la population de SON Canada. LA démocratie de Monsieur Harper se résumant au “Me, Myself and I“.  LUI aussi sait le  pourquoi, le comment et le où.  En plus, il sait ce qui est bien et ce qui est mal pour nous rendre heureux.  Sous la gouverne de ces joyeux lurons, la population canadienne, québécoise et montréalaise devrait atteindre la sérénité suprême.  Nous sommes choyés qu’ils prennent soin de nous.  (B.F. Le 14 août 2015)

Note 1 : https://fr.pinterest.com/pin/564709240750336896/   (Barrette, Couillard, Bolduc)

Note 2 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Yves_Bolduc

Note 3 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Couillard

Note 4 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Gaétan_Barrette

Note 5 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Denis_Coderre

Note 6 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Stephen_Harper