hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            13.01.2016 - Revenons chez nous
Revenons chez nous
 
Pendant  que certaines populations s’occupent à se lancer des bombes, à se faire une guerre ayant la religion comme prétexte et démolissant leur environnement, la population québécoise subit les affres d’un gouvernement qui démolit ce qu’avait laissé la Révolution Tranquille en héritage. (notes 1)
 
Le gouvernement du bon docteur Couillard ainsi que ses brillants ministres : Gaétan Barrette et François Blais, entre autres,  décrètent la démolition des réseaux de la Santé et de l’Éducation : le modèle québécois prend le bord.  Sournoisement et d’une façon subliminale,  le Québec s’apprête à revivre une autre période de grande noirceur que nos parents et nos grands-parents ont connue sous le règne des gouvernements de Maurice “Le Noblet“ Duplessis. (notes 2)
 
Il y a pire ailleurs, nous devons reconnaître que le gouvernement Couillard est très loin des dictatures qui sont  la mode du jour dans certains pays.  Mais démolition pour démolition : est-ce mieux ??? En nous souhaitant que le règne de ce gouvernement ne dure que l’instant d’une rose.  La population du Québec aura un choix  lors de la prochaine élection : à  moins qu’elle soit résolue à vivre dans le noir au royaume de l’électricité.
 
Les chandelles étaient du 19e siècle ou pour les pannes.  Les hivers n’étant plus ce qu’ils étaient, l’utilisation des bougies est réservée pour les gâteaux d’anniversaire.
 
A chaque soir en regardant le Télé-Journal, sur les ondes de notre télévision nationale, nous nous comptons chanceux de vivre dans un environnement sécuritaire où la tolérance est encore une qualité de notre population.  C’est vrai, qu’à l’occasion, il y a un débordement populaire, mais il est de courte durée. 
 
Comme l’a déjà écrit, je ne sais qui, Il en faut peu pour être heureux : un rayon de soleil, un sourire, une belle surprise, une bonne nouvelle. Et voilà la journée placée sous le signe de la joie et de la félicité. C’est la clé pour être heureux.
 
Un tel climat de sécurité devrait être une norme universelle et tous les dirigeants politiques devraient le garantir à leurs populations. C’est un minimum est malheureusement inaccessible pour beaucoup d’hommes, de femmes et d’enfants qui en lieu et place subissent  la démence de leurs dirigeants et qui sont dans l’obligation de fuir vers des pays plus sécuritaires.  L’actualité nous présente  ces fuites vers un monde meilleur.  Une île déserte ailleurs au milieu de nulle part pour ces dictateurs. (note 3) Les populations du Canada, du Québec n’ont jamais connu de telles situations même en ayant eu quelques gouvernements suspects.  Les pires crises que la population québécoise a eu à vivre sont la crise du verglas en 1998. (notes 4),  la crise d’octobre 1970. (notes 5) et quelques tempêtes de neige ici et là.
 
Nous pouvons présumer que nos puissants voisins du Sud n’endureraient pas les situations auxquelles ils participent ailleurs dans le monde.  Sans oublier les deux océans qui nous protègent ainsi que nos hivers rigoureux.  L’Alberta fait rouler les autos et le Québec éclaire et chauffe les maisons de nos puissants voisins.
 
D’une façon générale, le Canada et le Québec sont des voisins conciliants. Les tourismes américains aiment venir nous visiter. Le Québec a un côté exotique, ça leur fait penser à la France.
 
Tout compte fait, le Canada et le Québec sont agréables et sécuritaires à vivre.  Remercions le Seigneur, Allah et le Grand Manitou pour ces bontés.
 
Bienvenue, Welcome, Bienvenidos, Ben-vindo, Benvenito, Bonvenom,…….  (B.F. – Le 13 janvier 2016)
 
Notes 1 :
Notes 2 :
Notes 4 :
Notes 5 :