hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            11.07.2011 - Pas intéressés ou trop occupés, qu'ils disent

11.07.2011 - Pas intéressés ou trop occupés, qu’ils disent. 

Ce sont les deux raisons données par près de 40% des électeurs qui se sont abstenus de voter à la dernière élection fédérale.  C’est ce que révèle l’étude de Statistique Canada suite à l’élection du 2 mai 2011. 

9,3 millions de canadiens n’étaient pas intéressés à participer au choix d’un gouvernement qui assurera le mieux-être, la sécurité et le devenir du pays.  La raison du “trop occupé“ étant la réponse facile pour s’abstenir. 

9,3 millions de canadiens qui jugent inutiles de participer au choix de ceux et celles qui les gouverneront.

9,3 millions de canadiens qui s’abstiennent, c’est 1,3 million de moins que toute la population de la Tunisie  qui s’est soulevée dernièrement.

9,3 millions de canadiens qui s’abstiennent, c’est 3 millions de plus que toute la population de la Libye qui vit présentement une guerre civile.

9,3 millions de canadiens qui s’abstiennent, c’est 2 millions de moins que toute la population de la Grèce qui vit une très grave crise financière.

9,3 millions de canadiens qui s’abstiennent, c’est 30 fois toute la population de l’Islande, c’est 2 fois la population de l’Irlande et c’est un peu moins que la population du Portugal qui frôlent la faillite.

9,3 millions de canadiens qui s’abstiennent, c’est un peu moins que les populations d’Israël et de la Palestine qui sont en guerre depuis la nuit des temps.

9,3 millions de canadiens qui s’abstiennent, c’est plus de 2 fois toute la population du Liban qui va d’une crise à l’autre depuis plus de 40 ans.

9,3 millions de canadiens qui s’abstiennent, ce sont les populations prises individuellement, du Danemark, de la Finlande, de la Norvège, de la Suède, de l’Autriche et de la Suisse, pour ne nommer que ces pays-là.

Vous pourrez toujours argumenter que 9,3 millions de canadiens qui se sont abstenus, c’est moins pire que 10,8 millions de belges qui sont incapables de former un gouvernement depuis juin 2010.  Cette absence de gouvernement ne fait même plus les manchettes.  C’est vous dire.

9,3 millions de canadiens qui se sont abstenus de voter, ça devrait allumer des lumières à la classe politique qui devrait se poser des questions et tenter de trouver des solutions face à ce désenchantement, cette désillusion, ce désintéressement de 40% de la population en âge de voter.

9,3 millions de canadiens qui s’abstiennent de voter c’est un clin d’œil, pour ne pas dire un fiasco, à un certain modèle démocratique où les personnes ne se sentent plus concernées.

Mais force est de constater qu’il n’y a rien à l’horizon qui s’annonce comme  le début d’un semblant de réponse à cette problématique qui n’est pas nouvelle.  D’une élection à l’autre, au Canada, le taux de participation a toutes les difficultés du monde à dépasser les 60%.

Et pour nous consoler, ça ne semble pas plus reluisant dans d’autres pays, dits démocratiques.  Où est l’erreur ?

Face à cette situation, notre ineffable premier ministre “canadian“, celui qui a été réélu majoritairement le 2 mai dernier, lors d’un récent rassemblement partisan au Stampede de Galgary, déclarait le plus sérieusement du monde   “le Canada est plus uni que jamais. Les libéraux sont éliminés, le Bloc québécois est éliminé, la politique de la division est éliminée“.  Plus loin il affirmait : “Conservative values are Canadian values. Canadian values are Conservative values".  Donc, notre “ineffable“ estime que les valeurs canadiennes sont celles des conservateurs, rien de moins.

Ces propos ne sont pas rapportés par un quelconque journaliste “séparatisss“, ils font la manchette du Calgary Herald  de l’empire Canwest du 10 juillet dernier ; propos repris par le journal The Gazette de Montréal. Donc, il ne faut pas attendre une quelconque innovation sortant de la bulle conservatrice : ils sont tout contents des derniers résultats.

Toujours dans le même “speech“, il annonçait ses priorités pour la rentrée parlementaire de l’automne : achats de matériel militaire et abolition du registre des armes à feu. 

Donc que 40% des électeurs boudent le processus électoral, que 9,3 millions de canadiens  soient désillusionnés, désenchantés, pas intéressés et même trop occupés pour faire un “X“ sur un bulletin de vote, notre “ineffable“ y voit tout simplement la preuve que SON Canada est plus uni que jamais.  Ça frise l’autisme, comme l’a écrit un chroniqueur. 

Notre “ineffable“ est en train d’instaurer le syndrome de la saucisse que la Compagnie  Hygrade popularisa, il y a plusieurs années. Plus la population est désillusionnée, plus facile elle est à gouverner. Plus facile elle est à gouverner, plus facile elle est à manipuler. Plus facile elle est à manipuler, plus elle est désillusionnée.  On n’est pas sorti de l’auberge comme le dirait le Capitaine Haddock. (B.F. – Le 11 juillet 2011)

Informations complémentaires

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2011/07/05/002-election-federale-abstention.shtml

http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-canadienne/201107/05/01-4415182-elections-federales-les-quebecois-champions-du-desinteret.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS

http://www.vigile.net/Le-Canada-plus-uni-que-jamais

http://www.canada.com/news/Harper+declares+long+Liberal+over/5080374/story.html#ixzz1RixNuhWf  (en anglais)

http://www.ledevoir.com/politique/montreal/313405/lettres-le-syndrome-hygrade

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/opinions/chroniques/michel-girard/200906/19/01-877371-les-banques-comme-la-saucisse-hygrade.php