hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            11.05.2014 - “Une job“ de bras à la Rambo!

Une job“ de bras à la Rambo!

“if you don't join us, you're against us “(Ceux qui ne sont pas avec nous sont contre nous), cette déclaration célèbre prononcée par Georges W. Bush après l’attentat du 11 septembre 2001 résonne maintenant dans les corridors du Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS). 

Nous savons que notre Canadian Prime minister est un inconditionnel disciple de cet ancien président des USA, nous devons y ajouter l’actuel Ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec.  Après le décret du bon Dr Couillard qui a charcuté le réseau au début des années 2000, voilà maintenant  que le tonitruant Dr Barrette devenu le ministre en titre impose ex cathedra sa vision à ce même réseau. Ce bon docteur se prendrait-il pour le Rambo de la santé ? Là où il y  de la gêne, il n’y a pas de plaisirs.  La méthode a fait ses preuves : le rouleau compresseur est en marche, une fois de plus.

La guillotine pèse de nouveau  sur la tête des gestionnaires qui auront l’obligation de faire plus avec moins, sinon ils vivront avec les conséquences, dixit le Ministre, qui  prétend savoir le comment faire et où couper.  La tronçonneuse  reprend du service aux sons de la même vieille cassette. 

D’après une recherche (note 1) effectuée aux pays de nos ancêtres, près de 30% des actes médicaux sont inutiles.  Selon les médecins, la faute en revient aux patients.   En 2010, un acte médical coûtait plus ou moins 50$ au Québec, mais ça pouvait friser les 200$.(notes 2)

Selon les chiffres du MSSS, il y aurait eu en 2010, plus ou moins 100 millions d’actes médicaux  pour une facture de 6 milliards de dollars remise par les médecins.  Toujours selon le MSSS,  les quelque 18000 médecins québécois (généralistes et spécialistes) gagnent beaucoup plus d’argent. Entre 2007 et 2013, la rémunération des médecins au Québec a bondi de 67%, mais ils ne semblent pas travailler plus.  La facture des soins médicaux dispensés au Québec, entre 2008 et 2012, a progressé cinq fois plus que le volume de services. (notes 3)

En plus d’être la faute des patients, un autre ineffable docteur fait porter le blâme sur les jeunes femmes médecins et sur l’augmentation du temps par consultation exigée par l’état de santé de patients vieillissants. (notes 4)  Mais pour le tonitruant ministre, il faut que les gestionnaires fassent plus avec moins. C’est le credo du système économique en place.

100 millions d’actes médicaux pour plus ou moins 8 millions d’habitants.  C’est 12,5 actes médicaux par habitant par année.  Lorsque l’on sait qu’une bonne partie de la population n’a pas un médecin de famille, il n’est pas assuré que faire porter la responsabilité des déraillements du réseau sur les gestionnaires soient appropriés; c’est tout simplement “simpliste“.

Toujours selon les chiffres connus, le budget de la santé tourne autour de 30 milliards de dollars, c’est plus ou moins 41% du budget de la province. 

Si les 30% d’actes médicaux inutiles sont aussi une réalité québécoise,  nous pouvons présumer qu’il y aurait des économies substantielles à faire.  Et les gestionnaires n’ont que peu de pouvoir sur les prescriptions du corps médical. 

En plus d’être la faute du précédent gouvernement, les bons docteurs Couillard, Barrette et son gouvernement ne se gênent pas pour cupabiliser la population en général, les patients vieillisants, en particulier,  et les gestionnaires pour les dérapages budgétaires : la routine quoi.

Ce qui n’a pas empêché Hydro-Québec de faire des profits records: un hiver rigoureux et un printemps qui s’éternise et de remettre ainsi dans les coffres de l’État québécois la modique somme de 2 milliards de dollars.

Ceci étant dit, il faut admettre que c’est mieux d’être au Canada et en Suisse : deux pays qui sont dans le top 5 des endroits les plus agréables à vivre ; même en ayant le tandem Harper-Couillard comme Premiers ministres.   La perfection est un long chemin parsemé de cibles mouvantes nous dit un quelconque proverbe.  (B.F. – Le 11 mai 2014/La Voix  de l'Est - Le 20 mai 2014)

Note 1 :

http://www.lepoint.fr/societe/30-des-actes-medicaux-inutiles-04-07-2012-1480745_23.php

Notes  2

http://qe.cirano.qc.ca/tab/theme/sante/services_de_sante/nombre_et_cout_des_services_medicaux_quebec_2010

Note 3 : http://www.cirano.qc.ca/pdf/publication/2012s-13.pdf

Note 4 :

http://www.journaldequebec.com/2014/04/27/les-couts-grimpent-plus-vite-que-les-services