hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            09.08.2015 - C'est “Weird“

C’est “WEIRD“

L’omnipotent Ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, le Dr Gaétan Barrette sème, cultive et entretient la controverse.  Peu satisfait de saccager le réseau québécois de la santé et des services sociaux, il poursuit sa “géguerre“ avec Monsieur Jean-Claude Deschênes, président et ex-président du CHUM.  Ils se tirent encore sur la barbichette.  Monsieur Deschênes accusant  le Dr Barrette d’intervenir de tout son poids de ministre, et quel poids, dans les différentes nominations et orientations du CHUM : rien de quoi nous surprendre ; le Dr Barrette se voit plus grand que nature. Il sait, un point c’est tout ; après lui le déluge. (note 1)

Après avoir défroqué de la Coalition Avenir Québec (Note 2), il s’est vu propulsé ministre libéral par un autre bon docteur.  C’est François Legault qui doit être fier de ne plus avoir cet encombrant personnage dans son parti.  Parc contre depuis qu’il est ministre du plus important ministère québécois, il est un encombrement national : il en devient intolérable et insupportable.  Nos concitoyens anglophones diraient que ce cher docteur BARRETTE est “WEIRD“ et “COMBERSOME“ en latin

Nous sommes choyés au Canada et au Québec, nous avons des politiciens qui savent ce qui est bon ou mauvais pour nous.   En plus de posséder la science infuse, ils nous offrent tout un  spectacle de burlesque. Mais tout ce qu’ils réussissent à faire, c’est d’augmenter la désillusion des citoyens envers la classe politique ; qu’ils se nomment Harper, Blaney ou Lebel à Ottawa ; Couillard, Barrette, Coiteux à Québec.  Ces joyeux mercenaires de la scène politicienne ne savent plus quoi inventer pour  faire c_ _ _ _  les citoyens-électeurs.  Les Charlie Chaplin, Raymond Devos et tous les autres humoristes et comiques peuvent se rhabiller ; nos politiciens sont là. Le pire dans cette triste réalité,  c’est nous qui la population les a mis là : pas seulement pour un soir ou deux mais pour quatre ans et en continu. Pas de relâche, ils risquent même un rappel, masochistes que nous sommes.

Comme le soulignait le chroniqueur politique Michel C. Auger lors d’un passage à la télévision : les critères de qualité des politiciens canadiens et québécois sont à la baisse depuis quelques décennies.  Nous sommes à des années lumière des Jean Lesage, René Lévesque et même de Robert Bourassa.

Nous avons connu simultanément Pierre Elliot Trudeau à Ottawa, René Lévesque à Québec, Jean Drapeau à Montréal.  Ce n’était pas toujours un trio facile à suivre et à endurer.  Aujourd’hui, nous nous retrouvons avec Stephen Harper à Ottawa, Philippe Couillard à Québec et Denis Coderre à Montréal.  C’est un trio encore plus difficile à suivre et encore moins endurable.  Masochistes que nous sommes, disais-je !  Je me plais à rappeler régulièrement la citation d’Albert Einstein : les populations ont les gouvernements qu’elles méritent.  C’est encore plus dramatique quand ce sont ces mêmes populations qui les ont mis en place : elles les a élu d’une façon majoritaire pour quatre ans. Comme je le soulignais précédemment, nos trois zigotos risquent un rappel.  C’est vraiment le plaisir dans la douleur : masochistes que nous sommes.  Mais comme nous le démontre l’actualité, il y a pire ailleurs.  (B.F. – Le 9 août 2015)

Note 1 : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/447105/chum-le-dr-barrette-nie-toute-ingerence

Note 2 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Coalition_Avenir_Québec