hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            07.03.2015 - Une nouvelle cohorte à l'école des clowns

Une nouvelle cohorte à l’école des clowns

TV5 diffuse à toutes les semaines une émission ayant pour titre Des écoles pas comme les autres.  Des écoles que nous retrouvons un peu partout sur la planète et proposant des formations atypiques. Pour la prochaine saison de l’émission, nous pouvons suggérer que TV5 fasse un arrêt à Québec, plus particulièrement au Parlement du Québec. TV5 a déjà fait une  émission semblable : l’école des clowns,  mais c’était avant notre dernière élection provinciale.  Cette nouvelle mouture de clowns ne se retrouve pas dans les cirques à faire rire les enfants.  Elle est en totale liberté.  Cette nouvelle génération de clowns dirige le Québec.  Cette nouvelle cohorte a été élue par la population du Québec et elle se donne en spectacle depuis plus d’un an et le show est à l’affiche au moins jusqu’en 2018 et peut-être même jusqu’en 2019. Il se pourrait même qu’elle soit en rappel ???

En s’inspirant du Livre de la jungle, cette cohorte parodie La danse des éléphants. Sauf que cette nouvelle adaptation ne fait plus rire personne si ce n’est quelques commentateurs, bien identifiés de la grosse presse économique  d’une certaine droite bien pensante.  Le modèle québécois définit par les Lesage, Bourassa, Lévesque n’est plus que pour les livres d’histoire.

Mais notre Mogli en chef n’y voit rien à redire.  Il a même une confiance aveugle en ses éléphants.  Lui s’inspire de Jules César : je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu. À moins qu’il ne s’inspire du film Ghostbusters d’Ivan Reitman en l’adaptant à SA réalité: Il est venue, il a vu, et il est en train de botter le cul de la population. Tout est parfait pour notre Mogli en chef ou le Bill Murray du film : il veut notre bien.  C’est à regretter John James.

Le monde de l’Éducation a été touché, le monde de la Santé et des Services sociaux a été touché, le monde de l’aide sociale a été touché, les fonctionnaires seront touchés très bientôt, les régions on été touchées, les centres  de la petite enfance on été touchés, les tarifs d’Hydro-Québec sont touchés en attendant sa privatisation. Ces éléphants sont des touche-à-tout.

En 390 avant J.-C., il y a eu le saccage de Rome.  2045 ans plus tard, c’est le saccage du Québec.  On fait l’Histoire comme on peut, pouvons-nous dire.  Pendant que l’UNESCO dénonce la destruction de la cité antique de Hatra dans le nord de l’Irak, la population québécoise assiste béatement au démantèlement de son État. 

Cette même population espère que la danse des éléphants n’est pas le prélude du Bal des vampires.  C’est à souhaiter que PKP jouera le rôle du  professeur Abronsius.

Mail il reste trois ans à la population du Québec à endurer ces parodies politiciennes concoctées par ses propres éléphants.    C’est sans compter que sur l’autre rive de la Rivière des Outaouais, notre Canadian Prime minister fait aussi un show pas plus rigolo.

C’est à croire que les secrets de Fatima dévoilés par la Vierge en 1917 se réalisent.  Les journaux de l’époque alimentèrent ces rumeurs laissant présager l’annonce d’un grand malheur pour le Québec.  La visite de Jean-Paul II, en l’an 2000 ne confirma aucunement cette rumeur.

Il ne reste plus à la population québécoise qu’à se raccrocher au Vive le Québec libre du Général De Gaulle.    Après la pluie le beau temps dit le proverbe : une épreuve difficile ne se prolonge pas sans fin. Au malheur succède une paix relative, voire un véritable bonheur. Le malheur est un processus de construction et d'édification.  Restons optimistes et aspirons à la réussite et à l’épanouissement collectif.  (B.F. – Le 7 mars 2015)