hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            05.09.2015 - Encore une fois, il marche à côté de ses souliers

Encore une fois, il marche à côté de ses souliers

Ce n’est pas la première fois que notre Canadian Prime minister marche à côté de ses souliers.  En regard de la crise des migrants, il démontre une fois de plus sa mesquinerie, son incapacité de compassion et son attitude va-t-en guerre.  Il fait montre d’une partisannerie politique hors du commun : il parle pour lui et non au nom de la population canadienne et il se croit.  Il est la honte de la population canadienne.  Jamais dans son histoire, le Canada a-t-il eu un tel zigoto comme Canadian Prime minister.  Stephen Harper juge que le Canada en fait assez.  Toujours selon lui,   la solution à la crise syrienne ne peut pas se résumer qu’à une politique d’accueil des réfugiés.  “Nous devons avoir une politique pour les réfugiés, une politique humanitaire, et une politique militaire également. Toute autre réponse est inadéquate et est une dérobade. Et notre pays ne fera pas ça“. 

Plusieurs provinces, dont l’Ontario, le Québec, la Nouvelle-Écosse et même l’Alberta, c’est sans compter les villes dont Toronto et Montréal qui sont prêtes à accueillir des réfugiés syriens,

Le Canada peut en faire plus, mais M. Harper, de toute évidence, avec ses réponses “politicailleuses“ est en train de signaler que ce n’est pas son intention.  Pour notre ineffable Stephen, la réponse à cette crise est militaire.  Les politiques de M. Harper nous montrent clairement un politicien avec un esprit fermé, rétrograde. (note 1)

Encore une fois, notre Canadian Prime minister se fout de la volonté de la population canadienne qui souhaite   une politique d’accueil comparable à celle mise en place, à l’époque,  pour accueillir les “Boat people“ du Vietnam ou les réfugiés du Kosovo. Pour plusieurs citoyens si on est en politique et qu’on pense qu’on n’a pas à répondre à aux  besoins humanitaires, c’est pas notre place. Mais ce cher Stephen s’en contre-fout. 

Stephen Harper juge que le Canada en fait assez.  Pour lui, la solution est militaire : combien de morts et de migrants a-t-il provoqué par son style va-t-en guerre ?  Bienvenue chez nous, mais restez chez vous est sa devise. (notes 2).  L'humanitaire sans le militaire, ce n'est pas LA politique canadienne, à tout le moins, selon notre Canadian Prime minister.   Le Canada pourrait faire mieux, mais actuellement la volonté politique n’est pas là.   

Vivement le 19 octobre 2015. “Anyone but Harper“  (B.F. – Le 5 septembre 2015)

Note 1 :  

http://www.ledevoir.com/politique/canada/449434/migrants-syriens-le-canada-ouvre-les-bras-mais-harper-resiste?utm_source=infolettre-2015-09-05&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Notes 2 :

http://hda-quebec.com/04-09-2015---Bienvenue-chez-nous%2C-mais-restez-chez-vous.php

http://ici.radio-canada.ca/sujet/elections-canada-2015/2015/09/02/013-stephen-harper-irak-syrie-immigrants-aide-humanitaire-epreuve-des-faits.shtml