hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            03.06.2014 - Maquillage ou magouillage électoral

Maquillage et magouillage électoral

La preuve nous est faite.  Notre Canadian Prime minister souhaite transformer son image, plus politiquement correct, il veut humaniser son personnage qui est à tout le moins abrasif.  Pour ce faire, il réquisitionne son épouse dans la reconquête du pouvoir qu’il ne veut pas perdre en 2015.  Sa mission d’évangélisation de SON peuple n’est pas terminée.

On ne peut mettre en doute ses qualités d’époux et de père de famille, c’est du domaine privé.  C’est plutôt sa manière de faire la politique qui sème de sérieux doutes.

Époux et père, c’est du domaine privé, disais-je. Il copie allègrement la série télévisée américaine “Father Knows Best“ (Papa a raison). Sauf qu’il ouvre une porte en demandant à son épouse de le présenter sous un meilleur jour: plus compatissant, plus humain. Il donne un signal en exposant un côté privé que les médias n’avaient pas osé explorer: il s’affiche, ça devient du domaine public.  Il n’a pas lu la fin de l’histoire: la quasi-totalité des acteurs de cette série, vantant la stabilité d'une famille  modèle, connurent par la suite des divorces. Ce que nous ne lui souhaitons pas.

Rappelons-nous que Papa  a raison s'inscrivait dans la mouvance d’une famille modèle appuyée par des penseurs conservateurs, ainsi que par  la religion où  la femme devait se contenter, à l’époque,  à être une épouse, une mère de famille et une maîtresse de maison exemplaire (note 1).  Ce sont des valeurs que notre Canadian Prime minister tentent d’inculquer à SON  peuple soixante ans plus tard.

Toujours est-il, qu’en octobre 2015 ce sont ses qualités ou ses faiblesses comme Premier ministre qui seront jugées.  Dans ce domaine, son palmarès est peu reluisant.  D’une façon générale, il a fait reculer le Canada.  Ses reniements, ses accouintances avec Bibi, ses leçons de morale aux quatre coins de la planète, sa préférence pour les comptoirs de beignets ont fait perdre la crédibilité canadienne sur le plan international.

Sur le plan national, notre Canadian Prime minister demeure le meilleur alliée de la cause souverainiste du Québec.  À chacune de ses déclarations sur la Constitution, ses prises de position envers le Québec : ses dernières étant le brise-glace Diefenbaker et le saga du juge Nadon ne font qu’augmenter le soutien populaire pour un Québec indépendant.  Dans ce sens, sa réélection en octobre 2015 ne serait pas catastrophique pour le Québec.  Il en va tout autrement pour SON Canada.

Les partis d’Opposition à Ottawa ont déploré l’utilisation de la femme du Premier ministre : les nombreuses sorties publiques de Mme Harper visent manifestement à redorer le blason de M. Harper. Ils doutent qu'une majorité des électeurs soient dupes de cette stratégie.

«C'est certain que c'est une stratégie du gouvernement de nous présenter peut-être un visage plus humain des politiques gouvernementales. Toutefois, ce sont les mêmes vieilles politiques du gouvernement Harper qui sont derrière toutes les allocutions et présentations», a affirmé le député bloquiste Jean-François Fortin.

«La seule chose que je dirais, c'est que ce fameux faux [documentaire] télé des conservateurs, 24/7, est quand même assez choquant lorsqu'on sait que c'est payé avec l'argent des contribuables et que c'est une infopub à temps plein pour le premier ministre lui-même», a affirmé le chef du NPD, Thomas Mulcair.

Le député libéral Stéphane Dion estime quant à lui qu'«on n'a pas besoin d'avoir un doctorat en communication pour comprendre que le premier ministre a un urgent besoin d'adoucir son image». (note 2)

Pour la suite des choses,  il pourrait faire appel à Raël qu’il ne faudrait pas être surpris. Sans oublier Youppi ou Badaboum qui sont disponibles. (B.F. – Le 3 juin 2014)

Note 1 : http://hda-quebec-info.com/?p=390

Note 2:

http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-canadienne/201406/03/01-4772321-a-16-mois-des-elections-entree-en-scene-de-mme-harper.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_politique-canadienne_560_section_POS4