hda-québec.com
Analyse sociale et politique
   Accueil            03.04.2013 - Des pots de fleurs

Des pots de fleurs

Encore une fois, le gouvernement Harper a renié la signature du Canada en se retirant d'une convention des Nations unies qui vise à combattre les sécheresses en Afrique et ailleurs (note 1) , faisant du Canada le seul pays au monde n'étant pas partie prenante de l'entente. Faut-il s’en surprendre ?  Notre ineffable Premier ministre, assis sur ses majorités silencieuses à la Chambre des Communes et au Sénat, continue son œuvre de déconstruction, il manie la tronçonneuse d’une main de maître.  À quoi bon le dénoncer une autre fois.  Une minorité d’électeurs lui a confié le pouvoir et la majorité des citoyens doit l’endurer pendant plus ou moins trente mois encore, jusqu’en octobre 2015.  Les règles parlementaires le veulent ainsi.

Vincent Marissal, dans sa chronique (note 2) du 2 avril dernier dans La Presse juge très sévèrement la gouvernance de notre “Canadian Prime Minister“.  Selon Monsieur Harper, Vincent Marissal est sûrement un méchant journaliste gauchiste travaillant pour un journal de la gauche extrême.  Rien de moins. 

Depuis le 23 janvier 2006 et plus spécialement depuis le 2 mai 2011, il a réussi une transformation majeure de la démocratie canadienne.  Il a transformé ses 165 députés en 165 pots de fleurs qui nous coûtent une fortune.  C’est sans compter les plantes ornementales qu’il a réussies à transplanter au Sénat et qui meublent ce repère des “z’amis“ du pouvoir.  L’entretien de cette serre nous coûte plus ou moins 100 millions de dollars par année : 100 millions en pure perte.  Et on ne tient pas compte des millions dépensés pour le maintien d’une royauté dépassée : la cheffe du Canada trône à Londres, en Angleterre.  Le Canada fait partie du royaume et la Reine Élisabeth II est considérée comme cheffe d’État de ce royaume. Si sympathique et francophile soit cette Souveraine, elle nous coûte aussi une fortune. Mais notre “Canadian Prime Minister“ l’aime bien SA souveraine. Il l’admire en peinture.

Depuis plus de sept ans, il impose SES valeurs comme étant celles de SON Canada.  Il impose SA vision qui nous ridiculise. Il fait la joie de la droite religieuse. L’Histoire le jugera : la dernière position est vacante.

Mais insidieusement, il manipule la démocratie et il ne se gêne pas pour la trafiquer à sa manière.  Il dénature  un fondement du Canada : la démocratie.  Même si le Canada n’est plus dans le “top 10“ des meilleurs pays au monde où il fait bon vivre, il demeure tout de même un pays qui fait l’envie de plusieurs autres pays. 

Pour Monsieur Harper, la démocratie semble être un obstacle à la réalisation de SES fantasmes.  La Chambre des Communes semble lui être inutile, il est obligé d’y défendre  SA vision.  N’oublions pas qu’il n’a jamais hésité à la mettre en lock-out : la Chambre des Communes, pas SA vision.    Maintenant, il a décrété que SES députés doivent pleinement jouer  leurs rôles de pots de fleurs : pas de sons, pas d’images, pas de remises en question.  Lorsqu’il voudra connaître leurs opinions, il leur donnera la sienne. Il est devenue l’incarnation du Je suis la Voix, la Vérité, la Vie.  Dans ce sens, il faut craindre pour la démocratie : il serait tombé sous le charme du parti unique qu’il ne faudrait pas se surprendre.  Pour lui, les traités, les conventions, les débats, les confrontations sont d’inutiles palabres et des limites  à la mise en place de SA vision.  Il se réclame de la maxime “Je pense, donc tu suis“. 

La conséquence pour le jadis “plusse meilleur pays au monde“ est que la présence prolongée de cette personne aux rênes du pouvoir amène directement la démocratie canadienne dans une unité de soins palliatifs. Pour notre “Canadian Prime Minister“, la démocratie se résume ainsi : Vous dites ce que vous voulez, mais vous faites ce que je vous dis. Vraiment, c’est à regretter “le p’tit gars de Shawinigan“. (B.F. – Le 3 avril 2013/La Voix de l'Est - Le 6 avril 2013)

Note 1 : http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2013/03/27/007-onu-desertification-baird.shtml

Note 2 : http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/vincent-marissal/201304/01/01-4636606-m-harper-que-sont-vos-principes-devenus.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B40_chroniques_373561_accueil_POS2